Skip directly to content
  • 08 04 2021

    08 04  2021 Messenger Olès
    Jodi-a yon dezyèm fwa direkson lekòl la te mande prezans mwen pou Josué. Li gen anpil repwòch, li pa respekte prensip lekòl la. Li pa gen respè pou direktè. Mwen mande chans li. Li tap gen chan poul kontinye ane eskolè- a, e menm kontinye lòt ane a. Malerezman li pa deside kontinye. Finalman direksyon lekòl la deside metel deyò definitivman. Se byen malere pou li. Mwen regrèt sa pou li. Josué fè nou wont antan ke yon moun nou te konte sou li. Fòk nap reflechi. Li pap enteresan pou nou kontinye ak li nan lòt lekòl. Se yon move ekzanp pou lòt yo. Mwen kwè se yon move nouvel pou ou.
    Aujourd’hui, le directeur de l’école m’a déjà convoqué pour la deuxième fois à propos de Josuë. On lui reproche toutes sortes de choses : il ne respecte pas le règlement, il ne manifeste aucun respect vis-à-vis du directeur. J’ai demandé de lui donner encore une chance. Il pourrait terminer l’année et aussi rester l’année prochaine (sa dernière année). Lui-même ne souhaite pas continuer à étudier. C’est la raison pour laquelle la direction a décidé de l’exclure définitivement. C’est grave pour lui. Je le regrette. Josuë trahit notre confiance. Nous devons y réfléchir. Ça n’a pas de sens de l’envoyer dans une autre école. C’est un mauvais exemple pour les autres. Je suppose que c’est une mauvaise nouvelle pour toi.
     
    07 04  2021 Messenger Olès
    Nou tap gen yon vizit evalyasyon jodi-a IBER ta vin fè pou nou. Yon pou nou ta fè renouvèlman pèmi fonksynman. Direktè a apen relem pou di, yo kontrarye pou jodi-a. Lap planifye yon lot dat. Nou dwe anpil ane wi. Li te fini 30 septanm 2014. 20 000 goud chak 2 zan. Lè nap gen pou peye kòb la, yo mande se an chèk . Yo pap resevwa kòb likid. Lèm map chèche lajan, map tou achte yon chekye.
    Aujourd’hui, nous devions recevoir la visite de l’IBER : ils viennent évaluer l’orphelinat, afin de renouveler l’agréation. Le directeur m’a téléphoné pour me dire qu’il a un empêchement.  Il va programmer une autre date. Nous devons encore de l’argent pour plusieurs années. Le dernier paiement nous couvrait jusqu’au 30 septembre 2014. Nous devons payer 210 euros pour chaque période de deux ans. Ils demandent de payer par chèque. Ils n’acceptent pas l’argent comptant. Quand j’irai à la banque, j’achèterai un carnet de chèques.
     
    29 03 2021 Entretien téléphonique avec Olès
    • Tout le monde va bien.
    • Dans quelques semaines, nous enverrons encore des équipements. Il s’agit d’une plus petite quantité, surtout des vêtements, des chaussures et du matériel électrique.
    • L’argent du projet en collaboration avec « Wilde Ganzen » va bientôt arriver. On doit prendre des photos de tous les achats (animaux de trait, charrue et équipement agricole) ainsi que des activités agricoles (semailles, sarclage, récolte).
    • Le voyage d’Anderson a été reporté parce qu’il n’avait pas encore obtenu son visa. Entretemps, il l’a reçu. Son aventure d’émigration vers sa famille au Brésil peut commencer.
    • Boss Henri donne encore des cours de couture, mais l’enthousiasme a baissé. Olès va en parler avec lui pour encourager ses élèves et les faire progresser.
    • Bernardo travaille encore avec les plus petits.
    • Presque tous les porcs en Haïti ont péri de la peste porcine. Ici et là, on trouve encore parfois un porcelet à vendre à un prix exubérant, 3.000 à 3.500 gourdes (35 euros).
    • Les vaches se portent bien mais elles ont trop peu de nourriture.
    • Les vacances de Pâques sont en cours. J’ai déjà reçu le bulletin de 3 enfants. Dès que j’aurai tous les résultats, j’enverrai des photos des bulletins.
    • L’année scolaire se termine fin juin. Les jeunes filles qui étudient à Port-au-Prince n’auront terminé qu’en octobre.
    • Le pays ne connaît pas d’accalmie. Selon les dernières nouvelles, on veut changer le système politique pour empêcher l’ingérence américaine. Normalement, des élections présidentielles doivent avoir lieu mais l’opposition contrecarre toutes les propositions et cela conduit à une insécurité croissante.
    • Le minibus est réparé et roule bien grâce à des membres de ma famille qui vivent aux USA et ont envoyé la pièce dont nous avions besoin.
    • Nous avons fêté le dimanche des Rameaux. Olès a pu prendre la parole pour parler sur le thème du Carême en décrivant le travail accompli au sein de l’orphelinat. Olès se rend compte que des personnes sont jalouses parce que les enfants de l’orphelinat sont bien soignés.
    • Notre ouvrier Lucsen a trouvé un autre job et a donné sa démission. Ti Lou, qui a déjà travaillé chez nous et avait donné sa démission, a postulé.
    • Les trois garçons espèrent aller étudier à Gonaïves l’année prochaine. Il est probable qu’ils puissent choisir entre architecte, ingénieur ou comptable. Olès cherche à en savoirplus.
     
    22 03 2021 Messenger Olès
    Anderson ale potopwens jodi-a ak William. Lap gen vòl pa Sendomeng pou ale Brazil le 29 mwa sa. William ap prete Anderson pou nou 1000 USD  Kontra depo inibank lan ap fini nan mwa me. Konsa nap remet li an me. Le William bay li. Lap fè yon resi pou nou.
    Anderson est parti aujourd’hui avec William à Port-au-Prince. Le 29 mars, il a un vol pour le Brésil, au départ de Santo Domingo. William lui a prêté 1.000 dollars. Notre contrat avec Unibank se termine en mai. Je rembourserai William à ce moment-là. William va nous remettre un reçu.
     
    17 03 2021 Messenger Olès
    Janm te diw se jodi-a pè a ap louvri ane senjozèf la nan Ofelina. Yo prevwa komanse seremoni an a 5 è. Se tout moun legliz la ki envite pou vini nan Òfelina.
    Nan okazyon an map bay chante mès chak jou pou tout moun nan Ofelina, pou ou menm ak fanmiy ak tout donatè nou yo.
    Mwen deja bay pè kire Lalomas la chante mès pou nou tout nan Mès vandredi jou fet la.
    Je ne t’ai pas encore dit que le curé va ouvrir l’année Saint-Joseph à l’orphelinat. La cérémonie commencera à 5h. Tous les paroissiens sont invités. A cette occasion, je fais dire une messe chaque jour pour tous ceux qui vivent à l’orphelinat, pour toi, ta famille et tous les donateurs. Le curé de Lalomas va célébrer une messe chantée le jour même de la fête.
     
    12 03 2021 Messenger Olès
    Pyes ti bis la nomalman li te dwe rive nan dwan potopwens depi 26 fevriye. Sanble batiman te pase yon lòt kote. Se Merlin ki responsab pou resevwal. Yo te dil se nan dezyèm senmenn mwa sa. Li ta dwe rive lòt senmenn.
    La pièce pour le minibus devait normalement être dédouanée le 26 février à Port-au-Prince. Manifestement, le bateau a dû faire un détour. Merlin (un des fils de Durand) est responsable de la réception de cette pièce. Ils disent qu’elle arrivera au cours de la deuxième semaine de ce mois-ci. Cela signifie la semaine prochaine.
     
    11 03 2021 Messenger Olès
    Bòs Yotaire preske tèmine. 3 fenèt anlè ki rete. Paske yo te kraze nan transpò a.
    L’entrepreneur Yotaire a presque terminé. Il doit encore placer 3 fenêtres à l’étage. Elles se sont cassées lors du transport.
     
    08 03 2021 Messenger Olès
    Bòs Yotaire kòmanse monte fenèt yo.
    L’entrepreneur Yotaire a commencé à placer les fenêtres.
     
    06 03 2021 Messenger Olès
    Ilianette pat twò anfòm ak yon mal nan lestomak. Mw te voyel kay doktè yè. Li fe yon ekzamen. H pilori. Rezilta pozitif. Nou achte medikaman yo. Lap swiv yon Tretman 14 jou. Ak rejim.
    Ilianette ne va pas très bien. Elle a mal à l’estomac. Je l’ai envoyée chez le docteur hier. Elle a l’Hélicobacter Pylori. Nous avons acheté des médicaments. Elle doit les prendre pendant 15 jours et suivre un régime.
     
    03 03 2021 Messenger Olès
    Mwen sot jwenn li. Li nan mezon pou fè komand yo. Li te resevwa lajan depi yè.
    Je l’ai eu en ligne. Il est sur place pour aller chercher les matériaux. Il a reçu l’argent.
     
    02 03 2021 Messenger Olès
    Mw te relel yè. Aktyelman li potopwens poul fè komand materyo lap bezwen. Lel retounen map bali 1500 ki te deja nan menm lan. Ma enfomew ankò pita.
    J’ai téléphoné hier à boss Yotaire, l’entrepreneur qui va placer les fenêtres à Sent An. Il est à Port-au-Prince pour commander les matériaux. Quand il reviendra, je lui donnerai un acompte de 750 euros. Je te tiens au courant.

     

  • 22 02 2021

    22 02 2021 Entretien téléphonique avec Olès
    • Tous, nous allons bien, jeunes et vieux.
    • Durand, le neveu d’Olès et le chauffeur attitré et accompagnateur de Frans à Port-au-Prince, a eu une crise d’apoplexie il y a deux semaines. Entretemps, il a quitté l’hôpital et il va mieux. Cependant, le processus de guérison sera encore long.
    • Le Corona ne se répand pas vraiment en Haïti. C’est à Port-au-Prince que c’est le plus grave mais dans le reste du pays on n’en parle quasiment pas.
    • Les conditions sanitaires générales ne sont pas optimales si bien que sans mesures de protection, il n’est pas prudent de sortir de chez soi. Le risque d’être contaminé, surtout dans les villes, existe à chaque coin de rue.
    • L’insécurité est naturellement causée par la situation politique. Le président conteste le fait que son mandat soit terminé depuis le 7 février et veut rester en place jusqu’au 7 février 2022. L’opposition a mis en place son propre président.
    • Frans fait savoir qu’un voyage vers l’Europe reste impossible. Yanskian ne peut donc pas encore venir.
    • L’entrepreneur qui doit installer les fenêtres de Sent An commence la semaine prochaine et promet de ne pas perdre de temps.
    • L’idée d’acquérir du matériel agricole et des bœufs ne déplairait pas à Olès mais il attire notre attention sur le fait que, partout dans le pays, on vole régulièrement des animaux de trait et d’autres bestiaux. Manifestement, il n’est par ailleurs pas facile d’acquérir une charrue adaptée. Elle devra probablement être faite sur mesure par un ferronnier local.
    • Les offres destinées à revaloriser Sen Jozef et à l’adapter aux besoins actuels sont presque toutes rentrées.
    • Les 3 garçons qui ne vont pas à l’école cette année se sont mis d’accord avec Yanskian pour peindre Sen Jozef.
    • Le réservoir de Sen Franswa est plein. Pour le moment, on ne l’utilise pas beaucoup parce que la société de distribution des eaux fonctionne bien. On garde l’eau du réservoir en cas de besoin.
    • L’installation d’épuration d’eau fonctionne parfaitement. La vente d’eau à nos clients n’a pas encore repris pour des raisons de sécurité.
    • L’installation électrique aussi fonctionne très bien. Le générateur supplémentaire qui est arrivé en décembre avec les autres équipements n’a pas encore été raccordé. Il remplacera le petit générateur qui n’est pas assez performant.
    • Tous les porcs sont morts. En Haïti, la peste porcine s’est déclarée et il n’y a plus de porc nulle part dans le pays.
    • Toutes les récoltes sont rentrées. La récolte de haricots était moins importante que l’année dernière. Le pitimi (sorghum) a moins produit qu’espéré à cause d’une maladie. Sans la production de nos propres cultures, la vie aurait été inabordable. Le prix de beaucoup de marchandises de base a quasi doublé en très peu de temps.
    • Nous sommes en train de contacter une école professionnelle à Gonaïves pour les trois garçons qui sont chez nous depuis un an. Là, il leur sera plus facile de trouver un logement convenable.
    • La préparation du terrain destiné à une prochaine récolte coûte 70.000 gourdes (762 euros) par karo. Un karo correspond à 1,29 hectare. Nous avons 8,5 karo (11 hectares). Pour les légumes à repiquer, les repiquer et les sarcler coûte 170.000 gourdes (1.850 euros) de plus.
    • Anderson veut émigrer pour rejoindre sa famille. Son projet a pris du retard. C’est sa famille qui va lui procurer les tickets.
    • Les trois jeunes filles qui habitent à Port-au-Prince ont à nouveau eu des ennuis suite aux troubles survenus dans la ville. Elles ont reçu de quoi s’acheter un nouveau smartphone, mais n’ont pas encore pu l’acheter.
     
    14 02 2021
    Yanskian a utilisé le nouveau vidéo-projecteur pour montrer un film aux enfants.
     
    04 02 2021 What’s App Olès (Edikasyon)
    Nou komanse prepare pwa ak pitimi pou nou mete an depo.
    Nous commençons à préparer les haricots et le pitimi pour les entreposer dans la réserve.
     
    28 01 2021 Messenger Olès
    Nap dekòtike pwa kongo ( bat pwa ) pou nou mete nan depo.
    Nous avons décortiqué les haricots noirs (kongobonen) pour les entreposer dans la réserve.
     
    23 01 2021 What’s App Olès (Edikasyon)
    Concertation entre Frans et Olès à propos de l’achat d’un couple d’animaux de trait ainsi que d’une charrette, d’une charrue et d’une herse. Ils auraient aussi besoin de plusieurs outils (des bêches, des fourches, des râteaux, des houes). Olès va demander des devis.
     
    19 01 2020 What’s App Olès (Edikasyon)
    Concertation entre Frans et Olès qui désirent établir une liste des travaux qui permettraient d’améliorer, de réparer et de faire évoluer Sen Jozef. Olès va demanderdes devis.
  • 18 01 2021

    18 01 2021 Entretien téléphonique avec Olès

    • Tout le monde va bien. Il n’y a aucun problème de santé particulier.  De temps en temps, quelqu’un a de la température ou une blessure. Miss Merceda est prête.
    • Le minerval est entièrement payé. William m’avait fait une avance. Il doit encore être remboursé mais l’argent destiné à ce remboursement restera à la banque jusqu’à ce qu’on puisse le retirer en toute sécurité.
    • Le passeport d’Anderson est prêt. Il est revenu à l’orphelinat en attendant de connaître la date de son départ. Il veut émigrer au Brésil, comme l’a fait un de ses frères.
    • Ronald s’est mal comporté et devait séjourner un temps dans sa famille au village à titre de punition. Sa famille habite en dehors du centre du village : c’est trop loin de l’école. Il aura donc une sanction alternative (s’occuper de tous les animaux) qu’Olès contrôlera strictement. Il s’est quand même excusé.
    • Les récoltes sont toutes rentrées. Celle du pitimi (sorghum) était moins bonne. La récolte promettait d’être bonne mais peu de temps avant le terme, les plantes ont été touchées par une maladie. Toutes les récoltes (haricots, riz, cacahuètes, sorghum) servent à notre consommation personnelle.
    • Nerlande, Milourde et Myrna, qui continuent leurs études à Port-au-Prince me contactent régulièrement. J’ai convenu avec elles de leur donner 100 USD d’avance sur leur capital de départ de 1.000 USD quand elles quitteront l’orphelinat. Avec cet argent, elles veulent s’acheter un nouveau smartphone. L’orphelinat n’est pas en mesure de leur en acheter un nouveau car celui qu’elles ont depuis à peine deux ans aurait dû leur servir jusqu’à la fin de leurs études supérieures.
    • Maudline est atteinte, selon les informations reçues, d’une maladie chronique. Ivette va très bien.
    • Les trois garçons qui restent chez nous pendant un an avant de reprendre l’école, participent à toutes les activités et travaillent dans la maison et aux alentours.
    • Les marchandises qui sont arrivées par mer dans le container, sont les très bienvenues. Chacun a reçu quelques nouveaux vêtements, y compris les filles à Port-au-Prince et Yanskian et sa petite famille. Ma Olès trie les vêtements que nous n’utilisons pas pour les donner ou les vendre. La cargaison était beaucoup plus chère. Les coûts de transport ont fort augmenté suite à la situation difficile que connaît le pays
    • La pièce pour le bus qu’un membre de la famille d’Olès devait faire venir des USA est en route.
    • La violence sévit de nouveau dans le pays. Le président Jovenel quitte ses fonctions le 7 février 2021. Les prix augmentent. Les élections présidentielles auraient déjà dû avoir lieu. Il y aura un gouvernement de transition jusqu’en 2022 quand un nouveau président sera élu.
    • Le Corona est quasiment absent d’Haïti. Presque personne ne porte un masque buccal sauf dans les hôpitaux. Cependant, le pays voisin, la République Dominicaine, est très frappé. Malgré cela, il n’y a aucune interdiction de passer la frontière pour se rendre d’un pays dans l’autre.
    • L’amplificateur du signal internet n’est pas encore arrivé.
    • Le jardin sur le terrain est à nouveau ensemencé.
    • Le père Antoine, le nouveau curé, vous remercie pour l’ordinateur reçu de Belgique (CM-Limbourg).
    • Le père Jackson, le curé de la paroisse voisine, Badso, est un peu jaloux.
    04 01 2021 Messenger Olès
    Se jodi-a map remèt pè a odinatè yo. Paske aktivite fèt la fè mwen pat gen tan yè. Nou te resevwa 300 ti moun yè. Pè Antoine kontan anpil. Mwen palel enpe de relasyon nou ak pè yo depi Òfelina ekziste. Li kontan palel de kontra tè nou. Janl pale ak mwen. Mwen santi, se nou ki ap asire nan tè a poun kontinye travay paske nou gen ti moun pou bay manje. Non pè a se : Antoine Charles.
    Aujourd’hui, j’ai apporté l’ordinateur à monsieur le curé. Hier, je n’en avais pas le temps parce que nous recevions 300 enfants pour une fête organisée en leur honneur. Le père Antoine est très content. Je lui ai parlé de notre relation avec le curé depuis la fondation de l’orphelinat. Il était satisfait du contrat de location du terrain. Il comprenait parfaitement que, grâce à ce terrain, nous sommes en mesure de donner à manger à tous nos enfants. Il s’appelleAntoine Charles.
     
    03 01 2021 Messenger Olès
    Mwen te eseye relew poum te fèw viv anbyans ki genyen nan Òfelina sa pat mache. Malerezman. Se bel bagay. Nou di bondye mèsi jis kounya pa gen nan nou ki viktim de kowona.
    Hier, j’ai essayé de te téléphoner pour te permettre de t’imprégner de l’atmosphère qui règnait à l’orphelinat. Malheureusement, ça n’a pas marché. C’était beau. Grâce à Dieu, ici, nous n’avons pas de victime du Corona.
     
    31 12 2020 Messenger Olès
    Tout ti moun nou yo jwenn vetman. Soulye yo tou enteresan pou nou. Paske nou toujou bezwen anpil kob pou achte soulye. Yon gwo mesi tou pou tout donate yo. Mw swete fanmiy lan bon ane 2021. Sante, long vi. Nap priye pou kowona fini pou wè.
    Tous les enfants ont reçu des vêtements. Les chaussures sont les bienvenues, car les chaussures coûtent très cher. Nos sincères remerciements à tous les donateurs.
    Bonne Année 2021 à toi et à ta famille, une bonne santé et une longue vie. Prions pour que le Corona nous épargne.
     
    27 12 2020 Messenger Olès
    Kamyon an te rive twò ta yèswa. Se maten-an yap vini lakay la pou debake.
    Le camion est arrivé tard hier soir. Nous l’avons déchargé ce matin.
     
    26 12 2020 Messenger Olès
    Ak kek jen nou yo, mwen te nan mes minwi. Epi lajoune yè mwen antre potopwens. Mwen oblije lwe yon lòt kamyon pou vini. Paske Mari Jonie an pè vini.
    Je suis allé à la messe de minuit avec quelques jeunes. A Noël, je suis allé à Port-au-Prince. J’ai été obligé de louer un autre camion car celui de Jonie était bloqué.
     
    09 12 2020 Messenger Olès
    Se jodi-a mwen jwenn bos Yotaire . Li pa gen materyo disponib. Se lè nou ba li avans lap fè kòmand. Se 80/100 nan montan devi-a.
    Aujourd’hui, j’ai vu l’entrepreneur Yotaire (fenêtres de Sent An). Il n’a pas de matériaux en stock. Il introduira sa commande si nous payons un acompte. Il demande 80 % du montant du devis.
  • 07 12 2020

    07 12 2020 Messenger Olès
    Wilken, Robenson ni Ronaldo jwenn rezilta. Yo reyisi. Mwen mande yo pou reflechi, pou di ekzat sa yap vle aprann. Paske yo chanje lide tanzantan. Kòm yo gen yon ti tan devan yo. Konsa map gentan pou fè kontak yo pou lane pwochèn.
    Wilken, Robenson et Ronaldo ont reçu leurs résultats. Ils ont réussi. Je leur ai demandé de réfléchir sérieusement aux études qu’ils désirent entreprendre car ils changent régulièrement d’avis. Maintenant que je dispose d’un peu de temps, je pourrais prendre quelques contacts pour l’année prochaine.
     
    30 11 2020 Entretien téléphonique avec Olès
    • Tout  le monde va bien. Djef a un peu de fièvre mais rien de grave.
    • En Haïti, on ne parle plus de Corona.
    • Dans le pays, il y a par contre beaucoup de troubles et des kidnappings. C’est la raison pour laquelle les hôpitaux sont fermés. On ne s’occupe que des cas sérieux. A Port-au-Prince, des bandes armées pénètrent dans les habitations et vont jusqu’à assassiner des gens pour se procurer de l’argent. Lors d’un kidnapping, on demande des sommes vraiment exagérées.
    • Les élections présidentielles n’auront probablement pas lieu. Le mandat du président se termine le 7 février 2022, mais la population veut que son mandat se termine le 7 février  2021.
    • Frans a transféré une troisième tranche sur le compte du père Jan Hoet pour les études des 3 jeunes filles. Elles ont repris les cours depuis le 9 novembre.
    • Wilken, Ronaldo et Robenson ont terminé leurs études secondaires. Ils pourront probablement aller dans une école technique à Gonaïves, mais seulement dans un an. En attendant, ils feront des petits boulots et aideront les équipes de travailleurs que nous engageons pour le sarclage et les récoltes.
    • Anderson a terminé la troisième année de l’enseignement secondaire. Il veut émigrer au Brésil au lieu de suivre ici une formation technique. Dès que son ticket sera réglé, il recevra les 1.000 USD qui sont mis de côté pour chaque élève qui nous quitte.
    • Olès voudrait essayer de voir s’il n’y a pas de banque qui offre un meilleur intérêt, mais Frans lui conseille d’être extrêmement prudent.
    • Ronald double pour la quatrième fois. Olès a eu un entretien avec lui et lui a dit que ça ne peut pas continuer ainsi. Il n’a pas réagi positivement mais a plutôt semblé ne pas avoir l’intention de faire des efforts. Dans ce cas, il peut partir avant le mois de juin.
    • Les panneaux solaires sont en bon état et le courant fonctionne bien. Le système de pompage a un petit problème. La pompe qui amène l’eau de Sent An à Sen Franswa et ensuite aux réservoirs situés sur le toit a parfois des ratés et une lampe s’allume. Frans va en discuter avec Jef.
    • Le père Dessalines est parti dans une autre paroisse (Desarmes). Le nouveau curé, le père Antoine, sera accueilli dimanche et célèbrera sa première messe le 6 décembre.
    • Les bêtes sont en bonne santé et sont bien soignées.
    • Le minerval doit être payé au plus tard le 22 décembre. Il s’agit d’environ 4.200 euros. Nous devons encore acheter des uniformes et des livres.
    • Les récoltes ont été particulièrement bonnes cette année. Le riz a même produit trois fois plus qu’en 2019. On mange des haricots deux fois par semaine. Le pitimi (sorghum) est encore en train de mûrir, mais cette récolte sera aussi très bonne.
     
    29 11 2020 Messenger Olès
    Di ri fin seche. Koun nap mete yo nan dwoum pou konseve.
    Le riz est sec. Nous l’entreposons dans des tonneaux pour le conserver.
     
    18 11 2020 Messenger Olès
    Nan Jaden mwen ye la, nap kontinye rekolte diri.
    Je suis allé dans la plantation. Nous continuons à récolter le riz.
     
    17 11 2020 Messenger Olès
    Pe Dessalines pwale nan senmenn nan. Nouvo pè-a enstale dimanch lan. Li ba mw papye yo. Gen yon chanjman ki fèt nan kontra. Paske komite ki responsab tè yo pa dakò pou 10 zan. Se pou 9 ane. Konsa li remet mwen 500 USD. Nan non Òfelina nou bay li yon kado valè 100 USD. Res la nou pasel nan lekòl. Li pwale nan pawas Dezam kote Pon Sonde.
    Le père Dessalines part la semaine prochaine. Le nouveau curé sera installé dimanche. Il m’a donné les papiers. On a modifié légèrement le contrat. Le comité responsable ne voulait pas louer la parcelle pour 10 ans mais pour 9 ans. C’est pourquoi il m’a rendu 500 USD. Je lui ai fait cadeau de 100 USD au nom de l’orphelinat. Nous utiliserons le reste pour payer le minerval. Il rejoint la paroisse de Desarmes tout près de Pon Sondé.
     
    15 11 2020 ANNIVERSAIRE DE PAPI OLÉS
     
    15 11 2020 Messenger Olès
    Gwo mèsi pou souwè ou, manmi Frans ak lot zanmi yo. Mw bay mesye dam yo souwè ou ak manmi Frans. Wi nap priye bondye poul kenbe nou an sante pou nou kontinye bel travay li konfye nou. Mesye dam mwen te vin fete ak mwen. Anderson ale ak yo, pou William regle zafe paspò pou li.
    Merci pour tes vœux de bon anniversaire, ceux de mami Frans et ceux de tous mes amis. Je transmettrai vos vœux aux autres personnes qui fêtent leur anniversaire. Nous prions Dieu qu’il continue à nous accorder une bonne santé afin que nous puissions poursuivre le travail qu’il nous a confié ici. Mes enfants sont venus fêter mon anniversaire avec nous. Anderson est parti avec eux. William l’aidera à obtenir un passeport.
     
    12 11 2020 Messenger Olès
    Nou pat gen soley depi yon semen. Se jodi-a nou gen yon bèl soley. Konsa nou ap seche di ri nou rekolte deja. Nou poko fin rekolte. Nou deja gen plis ke ane pase.
    Ça fait une semaine que le soleil nous boude. Aujourd’hui, il fait à nouveau soleil. Cela nous permet de faire sécher le riz déjà récolté. Nous n’avons pas encore fini de faire la récolte. Nous avons déjà à ce jour récolté plus que l’année dernière.
     
    05 11 2020 Messenger Olès
    Nou tout lekol yo ap ouvè le 9 novanm. Nap an reta pou peye. William isit. Lap retoune potopwens demen. Lap pretem kòb pou nou peye lekòl yo. Konsa na remèt nan fen mwa. Dola US la desann 62 goud pou yon dola US. Nou komanse rekolte diri jodi-a.
    Les écoles rouvrent toutes le 9 novembre. Nous devons encore payer le minerval. William est ici. Il repart demain pour Port-au-Prince. Il m’a prêté de l’argent pour payer le minerval. Je le lui rendrai à la fin du mois. Le cours du dollar américain est actuellement de 62 gourdes. Aujourd’hui, nous commençons à récolter le riz.
     
    01 11 2020 Messenger Olès
    Pou nou lwe 6 ekta edmi tè pou 10 zan, sa ap koute nou. 5 000 USD.
    Se jodi-a medam yo ale potopwens. Yo ale an bis paske William te kontrarye pou vini.
    Nous avons l’opportunité de louer 6,5 ha pour 10 ans au prix de 5.000 USD.
    Les étudiantes repartent à Port-au-Prince aujourd’hui. Elles ont pris le bus car William n’a pas pu venir jusqu’ici.
     
    31 10 2020 Messenger Olès
    Mwen tou peye teren nap travay la, sou kont pè Dessalines te ba mwen.
    J’ai effectué le virement pour le terrain que nous cultivons, sur le compte que le père Dessalines m’a donné.
     
    23 10 2020 Messenger Olès
    Mw te kominike ak responsab Natkom li di mw, pozisyon nou ye a pa pèmet nou jwenn bon siyal. Fok li ta achte 2 lòt aparèy. Youn pou plase nan antèn ki nan bouk la. Lòt la sou do kay sen Fwanswa. Men sa ap koute 400 USD. Mw tap pale ak Myram sou sa. Li dako pou peyel pou nou. Konsa nap espere kominike pa entenet pwochen randevou nou. Yanskian te kominikem dokiman pwojè-a. Si nou gentan gen bon entènet, lap pi fasil pou nou ranplil ansanm.
    J’ai parlé au responsable de l’opérateur téléphonique Natcom. Il dit qu’il n’est pas possible d’avoir une bonne connexion ici. Ce serait possible si on installait deux appareils, un dans le village et un sur le toit de Sen Franswa. Mais ça coûte 400 USD. J’ai demandé cet argent à ma fille, Myriam. Elle accepte de nous l’offrir. J’espère que nous pourrons déjà avoir une communication internet lors de notre prochain contact. Yanskian m’a montré les documents pour la demande de subsides. Si nous avons une bonne liaison internet, nous pourrons les compléter facilement ensemble.
     
    19 10 2020 Messenger Olès
    Mw nan biwo lekol pè a pou enskri ti moun rete nan lekol la.
    Je suis allé faire les inscriptions à l’école du curé.
     
    16 10 2020 Messenger Olès
    William gen 675 USD plis 40 000 goud ( ht ) li fè kek depans nan potopwens poul te transpote yo nan kamyon Senmichel. 10 000 goud. Li genyen poul pote pou nou. 675 USD plis 30 000 ( ht )
    William a obtenu 550 euros, plus 480 euros de réduction. Il a payé 120 euros pour le transport par camion jusqu’à Saint-Michel. Il m’a remis 675 euros, plus 360 euros.
  • 16/10/2020

    16 10 2020 Messenger Olès

    Kamyon poko jis kounya. Mwen pale ak chofè-a. Sil pa gentan livrem bagay yo, se demen maten map resevwa yo. Mwen mande William poul voye foto fakti yo pou ou. William di ki jwenn yon bèl diskont sou acha yo nan valeriokanez.

    Pè Dessalines ap kite pawas la. Evèk la ap vin chechel le 15 novanm. Mwen pale ak li de teren nou travay la, kontra nou pwal fini an mas tou swit apre rekot nou yo. Si nou gentan pare lajan, lap renouvle nou li ankò pou 5 ane. E si nou tap gen ase lan, mwen tap mandel sil te vle fe yon kontra pou 10 zan. Sa tap koute 5 000 USD.

    Le camion (avec les lits et les matelas) n’est pas encore arrivé. J’ai téléphoné au chauffeur. Il m’a promis de venir demain matin. J’ai demandé à William de faire une photo de la facture. William m’a dit qu’il avait bénéficié d’une belle ristourne chez Valerio Canez (le magasin de meubles).

    Le père Dessalines va quitter la paroisse. L’évêque vient le chercher le 15 novembre. Je lui ai parlé du terrain que nous cultivons. Le contrat de location se termine en mars, juste après notre récolte. Si nous virons déjà l’argent, il renouvellera le contrat pour 5 ans. Si nous avons assez d’argent, je lui demanderai de faire un contrat pour 10 ans. Cela coûte5.000 dollars.

    14 10 2020 Messenger Olès

    William te pwan kabann yo jodi-a. Li deja transpote pou mete nan yon kamyon kap vini Senmichel.

    William est allé chercher les lits aujourd’hui. Il les a déjà acheminés vers un camion qui les transportera jusqu’à Saint-Michel.

    12 10 2020 Téléphone avec Olès

    • Tout le monde va très bien.
    • En Haïti, on n’entend plus parler du Corona. On utilise des masques bucaux dans les hôpitaux et dans les lieux publics mais c’est tout.
    • Frans a appris par les messages d’Olès que les jumeaux Jeandelet et Jeandelet et leur jeune sœur Roseberline étaient allés avec Maudelet à l’enterrement d’une tante. Maudelet est en effet un cousin des trois autres.
    • Nous devons reporter définitivement le voyage de Yanskian à 2021. Il ne semble pas qu’on puisse programmer un voyage immédiatement vu la situation du Corona.
    • Le container n’est toujours pas parti. La cargaison de matériel technique et de vêtements qui avait déjà été livrée sera complétée par des chaises et des tables pour Sent An. Il semblerait que le container partira mi-novembre.
    • Les bulletins de l’année dernière ne sont pas encore tous en la possession d’Olès. La nouvelle année scolaire débutera le 9 novembre. Trois jeunes, Anderson, Ronald et Wilner, sont actuellement en train de passer des examens. Ils se terminent après-demain.
    • Nous attendons le résultat d’Anderson. S’il réussit, il pourra comme convenu aller dans une école professionnelle à Gonaïves. S’il ne réussit pas, il arrêtera définitivement ses études et quittera l’orphelinat.
    • Wilken, Ronaldo et Robenson sont en dernière année (filo). Ils passent des examens la semaine prochaine.
    • Une des truies a encore 3 de ses 6 petits. Les autres truies ne sont pas (encore) pleines.
    • Quant aux chèvres, ça n’avance pas. Olès pense que c’est une question d’espèce. C’est dommage car nous pourrions consommer plus de viande de chèvre. Acheter de la viande fraîche coûte presque trois fois plus que par le passé.
    • Pour l’instant, il n’y a pas de poules. William élève des pintadeaux et il en fournira pour la deuxième fois quand ils auront grandi.
    • La récolte de cacahuètes peut être considérée comme une réussite. En janvier, nous espérons récolter les haricots. Le riz sera prêt en novembre ou au plus tard en décembre. Le pitimi (sorghum) sera à maturité en janvier.
    • La connexion internet est trop faible dans l’orphelinat. Nous aurions besoin d’une antenne supplémentaire pour la renforcer. La location mensuelle s’élève à83 dollars.
    • Ces derniers temps, il y a moins de soleil. Parfois, des appareils doivent être découplés pour y arriver.
    • Ricardo et Guylène sont attirés l’un par l’autre. Cela n’est évidemment pas permis. Ricardo a donc été déplacé vers Sen Franswa.
    • Misou commence à être très vieille. Elle est trop conciliante et n’est donc plus toujours capable d’assurer la surveillance.

    04 10 2020 Messenger Olès

    Papa Yanskian pat anfom. Li te fe yon aksidan depi plis pase 30 an. Li te toujou bay pwoblèm. Fwa sa li te vin pi grav. Doktè oblije koupel. Yanskian oblije bay yon ti tan pou edel. Le li ekzeyate li pap gen moun pou edel anko nan potopwens. Yanskian mande mwen poul vini isit, pou yon ti tan, poul ka edel pi fasil.

    Le père de Yanskian n’est pas en forme. Il a eu un accident il y a 30 ans. Il en subit encore les conséquences. Maintenant, ça s’est aggravé. Le docteur a dû lui amputer la jambe.  Yanskian reste chez lui quelques temps pour l’aider. Il n’a personne d’autre qui puisse l’aider à Port-au-Prince. Yanskian a demandé s’il peut venir ici quelques temps. Cela lui permettra de mieux l’aider.

    23 09 2020 Messenger Olès

    Nou fini ak pistach. Nou mezire mete nan sak pou konseve. Nou fè 306 mamit an po. Sa vle di nou poko retire grenn pistach yo nan kokiy. Nou te achte 75 mamit ak po ( kokiy ) Nou fe yon benefis de. 231 mamit. Nou rete 3 kilti pou nou rekolte. Pwa kongo, di ri ak pitimi

    Nous avons terminé la récolte des cacahuètes. Nous avons tout pesé en les mettant en sacs. Nous avons 306 marmites non épluchées. Elles ne sont donc pas encore décortiquées. Nous avons acheté 75 marmites non décortiquées. Nous avons fait un bénéfice de 231 marmites. Nous attendons encore 3 récoltes : les haricots, le riz et le pitimi.

    16 09 2020 Messenger Olès

    Yè mwen te pase nan bank yè pandanm te soti potopwens. Bank yo vreman pa enteresan. Yo limite kantite kòb yo bay. Yo ban mwen 4 000 dol. William ap la nan wikenn lan. Map bay li poul peye kabann yo la preten 900 pou konpletel. Konsa nan fen mwa ma remet li le mwen teoune nan bank.

    Hier, je suis allé à la banque au cours de mon retour de Port-au-Prince. Ils n’étaient pas très sympas. Ils ont limité l’argent cash. Ils m’ont donné 4.000 dollars. William sera là pendant le weekend. Je lui donnerai l’argent pour les lits et il m’avancera 900 dollars. Je le rembourserai à la fin du mois quand je me serai à nouveau rendu à la banque.

    11 09 2020 Messenger Olès

    Mw te antre potopwens, poum te pwan lajan pou nou te peye e pwan kabann yo. Ensekirite a two red nan potopwens, sa fe nou pa pwan chans al fè retrè. Mw rete poum al fè sa nan Gonayiv. William ap Senmichel nan fen mwa, ma bay li regle sa.

    Je suis venu à Port-au-Prince pour retirer l’argent destiné à payer les lits. Mais la situation en ville est si insécurisante que je ne vais pas retirer l’argent ici. J’attendrai d’être à Gonaïves. William vient à Saint-Michel à la fin du mois. Je règlerai tout avec lui à ce moment-là.

  • 31/08/2020

    31 08 2020 Téléphone avec Olès
    • Tout le monde va bien. Seul Enelson est malade. Il a de la fièvre depuis quelques jours. Aujourd’hui, il a commencé à prendre des médicaments contre la fièvre.
    • Dans tout le pays, il y a peu de cas de corona. Dans le village, on fait état de quelques cas, mais pas dans les environs de l’orphelinat.
    • Frans envoie de l’argent pour Sent An. Ainsi, Olès pourra déjà acheter des lits et des matelas.
    • L’année scolaire précédente a recommencé. On dirait que tout se déroule normalement et qu’on pourra terminer l’année, aussi pour les trois enfants qui vont à l’école l’après-midi. Chacun recevra son bulletin dans le courant de cette semaine, et alors, on saura quand la nouvelle année va commencer. Normalement, ce sera le deuxième lundi de septembre.
    • Les trois filles qui suivent l’enseignement supérieur recommenceront peut-être quand même en novembre. Tout d’abord, on avait dit que leur école serait fermée jusqu’en mars.
    • La récolte de cacahuètes est extra. Elle aurait pu être meilleure s’il avait moins plu juste avant la récolte et si nous avions mieux pu sarcler. Pour la récolte, on a occupé 13 travailleurs ainsi que les enfants de l’orphelinat. La récolte se passait si bien que, dès le deuxième jour, on a pu demander l’aide d’autres enfants.
    • Le riz a encore besoin de pluie. La récolte aura lieu en novembre ou en décembre.
    • Les haricots et le pitimi (sorghum) seront récoltés en janvier.
    • Fin janvier 2021 se termine le contrat de location du terrain. Ce serait bien de pouvoir le prolonger, surtout maintenant qu’après l’échange, nous avons 6,5 karo au lieu de 5. La terre est aussi beaucoup plus fertile. Cela coûte 2.500 dollars pour 5 ans.
    • Les travailleurs agricoles gagnent maintenant 300 gourdes (2,5 euro) par jour au lieu de 150 gourdes.
    • L’argent économisé grâce à la vente de l’eau a été dépensé en réparations à 1.000 dollars près.
    • Pour le moment, nous utilisons l’eau potable nous-mêmes à l’exception d’un grand client. C’est dû à des questions de sécurité. Nous ne pouvons recevoir personne et nous ne pouvons pas livrer.
    • Les vaches se portent bien. Une des truies a eu 6 porcelets de façon tout à fait inattendue. Deux d’entre eux ont survécu. Il y a encore cinq chèvres et nous n’avons pas encore tué toutes les pintades.
    • Le minibus est en panne, mais le taptap est réparé grâce à l’appui de William. En ce qui concerne le minibus, un membre de la famille d’Olès recherche la pièce adéquate (transmission) aux USA.
    • Un ancien collaborateur, Ti Jacques, a été réengagé.
     
    30 08 2020 Messenger Olès
    Nou komanse rache pistach jodi-a.
    Nou ale lakay ak pye yo, pou nou retire grenn pistach yo nan pye yo. Aprè nou jwenn pay yo pou bèf yo.
    Nous avons entamé la récolte des cacahuètes aujourd’hui.
    Nous ramenons les plantes à la maison pour en détacher les noix. Les tiges sont destinées  aux vaches.
     
    23 08 2020 Messenger Olès
    Nou gen anpil lapli jodi-a. Depi 6 zè maten-an. Se yon tanpèt. Li rele Lora. Li komanse fè anpil dega nan kek zòn nan peyi a.
    Aujourd’hui, il a beaucoup plu, depuis 6h du matin. C’est une tempête qui s’appelle Laura. La tempête cause beaucoup de dégâts dans plusieurs parties du pays.
     
    14 08 2020 Messenger Olès
    Nou nan wout pou retounen Senmichel. Mwen gen randevou premye senmenn septanm. William te ale ak mwen maten-an nan valeriyokanèz. Telefòn mwen pat gen chaje. William te chaje pou fè foto ak voye yo pou ou.
    Nous avons pris la route pour retourner à Saint-Michel. J’ai des rendez-vous la première semaine de septembre. William est venu ce matin avec moi à Valerio Canez. Mon téléphone est à plat. William va t’envoyer des photos des lits que nous avons vus.
     
    09 08 2020 Messenger Olès
    Bò isit tout moun anfom gras a dye. Map pwofite antre potopwens ak William jodi-a. Poum al wè doktè. Pwoblem osmoz la rezoud an pati. Yo ale ak ponp ki an pan lan pou reparasyon.
    Ici, tout le monde est en bonne santé. Grâce à Dieu. Aujourd’hui, je vais avec William à Port-au-Prince pour une visite médicale. Le problème qui concerne la station d’épuration d’eau est partiellement résolu. Ils ont emporté la pompe qui était en panne pour la réparer.
     
    29 07 2020 Messenger Olès
    Jaden-an komanse bèl. Gen pwa kongo ak pistach. Nou te byen reyisi. Ane sa ankò. Si dye vle gen espwa. Rekot gonbo nan lakou pa deyè Senfwanswa.
    Le jardin embellit de jour en jour. Nos haricots et nos cacahuètes donnent bien. C’est la deuxième fois. Si Dieu le veut, nous pouvons avoir confiance. Dans le champ qui se trouve derrière Sen Franswa, nous avons des citrouilles.
  • 27/07/2020

     

    27 07 2020 Entretien téléphonique avec Olès

    • Tout le monde va bien.
    • Selon les journaux, 7 personnes du village ont été contaminées par le Covid19.
    • Actuellement, la situation s’aggrave en Belgique. Le voyage de Yanskian avait déjà été remis en septembre, mais il est possible qu’il soit encore reporté à une date ultérieure.
    • Cette année, nous n’accueillerons pas de nouveaux enfants. Nous voulons gérer prudemment nos ressources financières.
    • C’est aussi la raison pour laquelle, les trois garçons qui ont terminé leurs études secondaires, Wilken, Ronaldo et Robenson, ne commenceront pas immédiatement des études supérieures. Par ailleurs, l’ouverture des écoles en Haïti n’est pas encore fixée. Ils resteront encore un an chez nous et seront affectés à diverses tâches.
    • Les trois filles, Nerlande, Milourde et Myrna, qui ont dû interrompre leurs études à cause du Corona, pourront les poursuivre dès que leur école rouvrira. Il semblerait que ce ne sera qu’en mars 2021.
    • Quatre enfants d’Olès sont à l’orphelinat pour donner un coup de main. William met sa voiture à notre disposition. Chedline, Emmanuel et Ricardo sont aussi là. Les deux derniers seront bientôt médecins, mais leur université est aussi à l’arrêt.
    • Il semblerait que les écoles nous remettront les bulletins relatifs à l’année scolaire interrompue, entre le 10 et le 17 août. Peut-être rouvriront-elles à ce moment-là mais à côté du Corona, il y a aussi des problèmes liés à la sécurité.
    • Au jardin, nous avons ensemencé la même surface que la saison dernière. Nous avons déjà planté du riz et des arachides. Maintenant, nous allons semer du pitimi (de la famille du sorgho, famille du millet).
    • Entre Sen Franswa et Sent An, il y a des haricots et du maïs.
    • Nous avons une petite réserve à la banque grâce à la vente d’eau. Le fournisseur de l’installation d’épuration a été contacté car il y a un problème depuis quelques jours. C’est la raison pour laquelle la vente est à l’arrêt.
    • Actuellement, nous avons 5 cochons et 6 vaches. Nous avons encore quelques pintades. Nous en mangeons régulièrement.
    • Le puits ne fournit pas beaucoup d’eau malgré la saison des pluies. La pompe tombe en panne après quelques minutes. On est en train d’examiner le problème.
    • Le Rotary Club de Gonaïves continue à demander un défraiement pour les efforts qu’ils ont consentis lors de la réalisation du dossier (installation d’épuration et réservoir). Frans va faire le calcul pour savoir à quoi ils ont encore droit.
    • C’est aujourd’hui que nous fêtons le 14ème anniversaire de l’ouverture de l’orphelinat.
    • Olès a fini par apprendre que les propos séditieux qui avaient amené des villageois à canarder de pierres notre portail quand on avait appris que Frans avait attrapé le Corona, ont été propagés par ‘Radio Etoile Rouge’. Comme la police écoutait par hasard cette émission, ils sont venus rapidement sur place pour éviter de plus grands troubles.

     

    08 07 2020 Messenger Olès

    Si se pat pwoblem kowona. Lè konsa, ou te nan wout. Demen dye vle ou tap ak nou. Malerezman. Nap priye pou tout bagay retabli. Konsa pou kontinye vini kom dabitid.

    S’il n’y avait pas le Corona, tu serais en route pour nous rejoindre. Normalement, tu aurais été demain parmi nous. Malheureusement, ce n’est pas le cas. Nous prions pour que tout reprenne son cours. Alors, tu pourras revenir comme par le passé.

     

    07 07 2020 Messenger Olès

    Nou plante deja. Pwa kongo, pistach ak diri. Kounya nap fè eksperyans nap pitimi.

    Nou komanse ak premye sa saklaj. Tout sa ki sakle deja, nap plante pitimi.

    Nous sommes en train de planter des haricots noirs et des cacahuètes. Nous testons le pitimi. Nous sarclons pour la première fois. Partout où nous enlevons des mauvaises herbes, nous plantons du pitimi (millet).

     

    072 07 2020 Messenger Olès

    Se jodi-a William ap vini ak medam yo.

    William a amené les filles aujourd’hui.

  • 19/06/2020

     

    19 06 2020 Messenger Olès

    Medam potopwens yo ki anvi vini, paske lekòl yo ap ouvri jis an mas. Pè Hoet te pale ak mwen. Mwen panse menm jan ak ou, ak pè Hoet. Mwen pa gen pwoblem tou pou yo vini. Pwoblem kowona fè li enpe difisil. Paske li pap bon pou yo vini an poblik. Mwen mande William poul ta vini ak yo pou nou. Lap planifye fen mwa ou debi jiyè.

    Les filles qui se trouvent à Port-au-Prince aimeraient venir ici car leur école n’ouvre qu’en mars de l’année prochaine. Le père Hoet m’a téléphoné à ce sujet. Je me rallie à ce que toi et le père Hoet, vous pensez. Cela ne me dérange absolument pas qu’elles viennent ici. Le Corona leur rend la vie difficile car elles ne peuvent aller nulle part. J’ai demandé à William de les amener ici, probablement début juillet.

     

    15 06 2020 Entretien téléphonique avec Olès

    • Tout le monde va bien: aucun symptôme grippal, aucune toux.
    • Le Corona continue à se répandre en Haïti. Il y a peu de tests, les gens vont souvent chez le docteur. Il semblerait qu’au village, quelques personnes sont décédées du Corona. Les tests ne sont pas disponibles au village. On dit que la moitié des 12 millions d’habitants du pays pourraient être contaminés.
    • A l’orphelinat, nous respectons toutes les précautions. Personne ne quitte la propriété. Seul le personnel entre et sort. Olès envisage de les autoriser à rester chez eux en juillet et en août. Nous avons suffisamment de grands garçons et de grandes filles qui peuvent nous aider.
    • Les écoles restent closes. Les églises viennent de rouvrir et, malgré l’insistance du curé, les gens viennent à nouveau massivement à la messe au village. La communion n’est plus donnée sur la langue mais dans la main.
    • On a planté du riz dans le champ, plus que l’année dernière, à savoir le double (24 “mamit” au lieu de 12). Nous avons une telle récolte de haricots que nous avons vendu 180 “mamit” pour un montant de 67.500 gourdes (environ 700 euros). Ça nous a permis de payer les semences de riz. A l’orphelinat, nous mangeons beaucoup de haricots de notre propre récolte. En fait, nous en mangeons tous les jours.
    • Les vaches et les veaux se portent bien. Heureusement, il y a assez d’herbe car la saison des pluies bat son plein.
    • Il est probable que le voyage de Yanskian n’ait pas lieu en juillet. Il semble que les vols intercontinentaux ne seront pas encore autorisés à cette époque. En tout cas, nous voulons faire venir Yanskian ici pour différentes formations maintenant qu’il est trop dangereux de voyager d’Europe en Haïti.
    • La transmission du minibus est en panne. Un neveu d’Olès, qui habite les USA, va rechercher une pièce de rechange.

     

    26 05 2020 Messenger Olès

    Travay ak plantasyon yo ap kontinye. Nou sou  6e jou. Nou fin plante pistach.  Nap avanse ak pwa kongo. Len fini plante pwa. Nap plante di ri. Lòt bagay mw poko  ale la bank. Paske gen plizyè sikisal ini bank ki femen nan peyi-a yo an karanten, paske gen plizyè anplwayè ki enfekte kowona. Map swiv avan mw ale. William ap prete mw kob poum peye ouvriye yo ak poum peye anplwayè.

    Kijan santew ye? Bò isit tout moun pa pimal. Gen kek ki gen grip. Men se pa kowona. Yap bwe anpil te fèy ak pran vitamin c.

    Le travail des champs continue. Nous sommes occupés depuis 6 jours. Nous avons semé des arachides. Maintenant, nous poursuivons notre travail en plantant des haricots kongo. Quand nous en aurons terminé, nous commencerons à planter le riz. Je ne suis pas encore allé à la banque. Beaucoup de filiales sont fermées à cause de la quarantaine car beaucoup d’employés ont été touchés par le Corona. J’observe attentivement la situation avant d’y aller. William m’a prêté de l’argent pour payer ceux qui travaillent dans les champs, mais aussi nos propres travailleurs.

    Comment vas-tu ? Ici, tout va bien. Quelques enfants ont la grippe, mais ce n’est pas le Corona. Ils boivent beaucoup de thé « fait maison » et prennent de la vitamine C.

  • 16 05 2020

     

    16 05 2020 Messenger Olès

    Kowona ap mache a gran pa nan peyi-a. Sitou nan potopwens ak Gonayiv tou. Gen anpil moun preske nan tout peyi-a ki gen tout sentom yo, ki pa vle wè dokte, jis pou yo pa di se kowona yo gen. Se yon gwo danje.

    Jiskounya moun yo pa pwan sa oserye pou pwoteje tet yo al lòt moun. gouvenman tou, pa pran pyes desizyon pou pwoteje moun. Sèlman lekol ak legliz ki pa fonksyone.

    Le Corona entre à grands pas dans le pays, surtout à Port-au-Prince et à Gonaïves. Presque partout dans le pays, il y a beaucoup de gens qui présentent les symptômes, mais qui ne veulent voir aucun docteur juste parce qu’ils ont le Corona. Cela représente un grand danger. Les gens ne prennent pas la situation au sérieux et ne comprennent pas qu’ils doivent se protéger et protéger les autres. Les autorités ne prennent pas de mesures pour protéger les gens. Seules les écoles et les églises sont fermées.

     

    15 05 2020 Messenger Olès

    Nou komanse plante ak pistach. Men nou dwe labouraj la. Mw pwan mwens ouvriye. Paske gran mesye yo ap ede tou.

    Nous avons commencé à planter les arachides. Pour ce faire, nous avons besoin de bras. J’engage moins d’ouvriers car les grands garçons peuvent nous aider.

     

    13 05 2020 Messenger Olès

    Se jodi-a doktè yo vini fè prelèvman. Yo remèt mwen tout rezilta yo.

    Le docteur est venu aujourd’hui pour lever la quarantaine. Ils nous ont fourni les résultats des tests.

     

    11 05 2020 Entretien téléphonique avec Olès

    • La quarantaine imposée est terminée depuis longtemps mais Olès garde tout le monde à l’intérieur jusqu’à ce que les autorités viennent la lever officiellement. Il a fait une réunion avec le personnel et leur a expliqué comment se protéger. Les femmes font les courses quotidiennes et se rendent pour ce faire au marché très fréquenté.
    • Le Corona se répand en Haïti. Chedline, qui a amené les visiteurs le 10 mars à l’orphelinat, n’a pas encore pu rentrer chez elle. Ses voisins à Port-au-Prince n’acceptent pas qu’une personne qui a peut-être été infectée vienne dans leur quartier. Durand est  revenu pour le même motif. Il devait normalement ramener les visiteurs le 20 mars à Port-au-Prince, si ceux-ci n’avaient pas été conduits alors à Mirebalais. Il est donc revenu chez lui, mais a été obligé de faire demi-tour.
    • Le Corona est surtout présent à Port-au-Prince et dans ses environs, et de façon plus limitée à Cap Haïtien, les deux villes qui ont un aéroport international.
    • Quelques politiciens ont fait des dons relativement petits en nature, principalement de la nourriture, sans doute pour se faire bien voir.
    • Olès a acheté de grandes quantités de riz et de pâtes au cas où le lockdown annoncé serait appliqué strictement. Nous avons encore une grande quantité de pwa kongo (haricots noirs) de notre propre récolte.
    • La pluie commence à tomber et on espère avoir de nouveau une bonne année de récolte comme l’année dernière.
    • La location de la parcelle agricole se termine en février. Nous allons la prolonger pour le même prix, 2.500 dollars.

     

    10 05 2020 Messenger Olès

    Vach la fe pitit yè maten. Li pa delivre apre akouchman. Se jodi-a, mw rele veterinè pou vin fè operasyon pou retire plasenta nan vant li. Ti pitit la poko ka tete. Konsa nou pwan lèt nan manman pou bay li nan bibwon. Se yon ti towo ( ti gason)

    La vache a vêlé ce matin. Le placenta n’est pas sorti. J’ai téléphoné aujourd’hui au vétérinaire pour qu’il l’opère. Le veau ne sait pas encore téter. Nous avons donc trait la vache et nous avons nourri le veau avec un biberon. C’est un mâle.

     

    03 05 2020 Messenger Olès

    Mw pat desi rele yo non. Mwen tap swiv. Paske yo pa serye. Nou te fache ak yo anpil fwa.

    Je n’ai même pas envie de téléphoner (aux autorités). Elles ne sont pas sérieuses. J’ai déjà été souvent fâché contre elles.

     

    02 05 2020 Messenger Olès

    Jis kounya dokte yo pa janm relem. Mwen otorize yo soti jis pou fe kek mouvman nan lakou. Yo vreman neglijan. Diran tan karantèn lan, yo pat bay pyes akonpayman. Nou ba yo yon swen espesyal. Yo trèzanfòm.

    Jusqu’à présent, le docteur ne m’a pas téléphoné. Je laisse les enfants jouer librement à l’intérieur de la propriété. Les autorités sont très négligentes. Pendant toute la quarantaine, elles n’ont donné aucune consigne. Nous soignons très bien les enfants. Ils sont en très bonne forme.

     

    27 04 2020 Messenger Olès

    Jodi-a 27 siman ou reprann aktivitew? Byen ke lajan USD pi che kounya. 100 goud pou yon dol ht. Map mande pri fou a.

    Aujourd’hui, c’est le 27ème jour. Est-ce que tu as repris le travail ? L’argent devient de plus en plus cher. Maintenant, un dollar coûte 100 gourdes. Je vais me renseigner pour acquérir une cuisinière au gaz. (Pour l’ameublement de Sent An).

     

    26 04 2020 Messenger Olès

    Delegasyon an te pase. Yo pat vreman fe anyen. Direkte laboratwa nasyonal la di mwen se lendi dye vle lap voye fè prelevman se apre sa yap leve karantèn lan. Nap swete tout bagay byen. Pou achte manje se franswaz mwen te voye ak Beljemps pou fè pwovizyon okap pou nou.

    La délégation est passée. En réalité, ils n’ont aucun projet. Le directeur du Laboratoire National m’a dit qu’ils viendraient lundi (le jour suivant) pour lever la quarantaine. Nous espérons que tout ira bien. Françoise et Berjemps vont aller chercher des provisions pour nous à Cap Haïtien.

     

    25 04 2020 Messenger Olès

    Li pwobabl pou nou gen vizit yon delegasyon ki soti ministè sante piblik nan Ofelina nan lè kap vini la. Direktè depatman ki te enfòmem.

    On dirait que nous allons recevoir la visite d’une délégation du Ministère de la Santé Publique. Le directeur du département qui nous concerne m’en a informé.

     

    22 04 2020 Messenger Olès

    William te nou don yon bwat vitamin c siwo e konprime jonas nou gen pou anpil jou. Jis kounya nou tout toujou an karantèn. Pliske ke yon mwa nou rete andan Ofelina jamè soti.

    William nous a fait parvenir une boîte de vitamines C, en sirop et sous forme de pilules pour quelques jours. Jusqu’à présent, nous sommes encore en quarantaine et ceci depuis plus d’un mois. Nous restons dans l’orphelinat et ne dépassons pas le portail d’entrée.

     

    07 04 2020 Messenger Olès

    Mw te resevwa vizit yon lidè politik moun Senmichel. Li te depasaj nan komin lan. Li te gen pou vizite 3 kote. Nou te youn nan 3. Li te pote yon ti pwovizyon pou nou tou. Te gen plizye jounalis ki te akonpanyel. Se te yon bel jes, ke otorite sante yo nan peyi-a pat fe sa.

    J’ai reçu la visite d’un politicien. Il était de passage pour visiter trois projets. Le nôtre faisait partie de sa tournée. Il nous a apporté à manger. Beaucoup de journalistes l’accompagnaient. C’est un beau geste qui n’a pas été posé par le gouvernement.

     

    05 04 2020 Messenger Olès

    Mw te fe yon ti reflechi sou vwayaj Yanskian lan. Mw panse, se yon bon lide. Selman mwen ta konseye, si tout bagay ta gentan rekomanse fonksyone. Pou sa fèt nan gran vakans, paske se moman kap pi bon, ni pou ti moun yo tou.

    J’ai réfléchi au voyage de Yanskian. Je pense que c’est une bonne idée. Je propose d’organiser cette formation pendant les grandes vacances si la pandémie est terminée. C’est le meilleur moment pour les enfants.

     

    04 04 2020 Messenger Olès

    Se yon move nouvel lew di ou oblije deside pap vwayaje pou yon peryod endetemine. Donk nap priye bondye pou ou anfom nèt pi vit posib. Pou Corona fini vit tou, pouw kontinye vini kom dabitid. Pou vwayaj Yanskian map baw repons sam panse demen.

    Tu m’annonces que tu ne prévois plus de voyage pour un certain temps. C’est vraiment une mauvaise nouvelle. Nous prions Dieu qu’il te guérisse rapidement. Que tu puisses être débarrassé du Corona rapidement afin que tu puisses à nouveau venir comme dans le passé. En ce qui concerne le voyage de Yanskian, je te donnerai mon avis demain. (Frans propose que Yanskian vienne suivre une formation en Belgique afin de pouvoir terminer les travaux de Sent An grâce aux connaissances acquises)

     

    02 04 2020 Messenger Olès

    Bonswa papi Frans. Kijanw ye? Bo isit nou pa pimal gras a dye. Anpil anpil moun mandem pou salyew.

    Bonjour papi Frans. Comment vas-tu ? Ici, tout le monde va très bien. Beaucoup de gens demandent de tes nouvelles et te remettent le bonjour.

     

    Le voyage que Frans a entrepris s’est passé différemment des autres fois. Tout d’abord, les deux aidants, Jef et Pierre, ont annulé leur voyage par crainte du coronavirus. Ensuite, Frans a été contaminé par le virus au cours du voyage aller. Après quelques jours, il a eu de la fièvre et a été hospitalisé une semaine plus tard à l’Hôpital Universitaire de Mirebalais en Haïti. Heureusement, il s’est rétabli au bout de 10 jours et a pu rentrer chez lui avec le tout dernier vol. Le 1er avril, soit une semaine plus tard que prévu, il était chez lui.

    Maintenant, il est tout à fait guéri.

  • 02 03 2020

     

    Van 9-25 maart reist Frans voor de 30ste keer naar Haïti.

    Du 9-25 mars Frans a voyagé en Haïti pour la 30e fois.

     

    02 03 2020 Telefoon met Olès

    • Tout le monde va bien sauf IIianette et Anderson qui ont la grippe. On ne parle pas encore de corona en Haïti. Nous savons qu’il y a des problèmes dans le monde entier.
    • Le minibus est encore en réparation à Port-au-Prince.
    • On aura terminé à temps l’installation des étagères dans le nouvel entrepôt situé dans le garage. Ainsi, Frans pourra réunir tous les matériaux pendant son séjour.
    • Nous avons rentré toute la récolte. Nous mangeons des haricots. Quant aux provisions de riz que nous avions achetées, elles sont presque épuisées et nous allons entamer le riz récolté.
    • Le 19 mars, on fête Saint-Joseph dans la paroisse voisine. Nous sommes les bienvenus.
    • Tous les animaux de la ferme se portent bien.
    • La situation dans le pays est encore agitée. Des bandes excitées par l’opposition effectuent des kidnappings.

     

     

    28 02 2020 Messenger Olès

    Jodi-a se yon jou espesyal pou ou papi Frans ak fanmiy. Nan okazyon joune sa. Manmi Oles, tout ti moun yo ak mwen kontan mete ansanm pou diw bon anivèsè. Nou mande bondye poul toujou akonpanyew, beniw, baw kiuraj, sante, long vi pouw kontinye travay bondye konfyew

    Aujourd’hui, c’est un jour spécial pour papi Frans et pour sa famille. Mami Olès, les enfants et moi-même sommes très heureux de lui souhaiter tous ensemble un joyeux anniversaire. Nous prions Dieu de continuer à t’accompagner, à te bénir, à t’encourager, à te donner une bonne santé et une longue vie afin que tu puisses poursuivre la tâche que Dieu t’a confiée.

     

    19 02 2020 Messenger Olès

    William te ale achte pentad an Dominikani. Li bay Ofelina sa yo. 58 pentad. Li fe sipriz. Li dim mete yo nan kay poul ofelina pou ofelina

    William est allé acheter des pintades en République Dominicaine. Il a donné 58 pintades à l’orphelinat. Il voulait nous faire une surprise. Il m’a dit qu’il allait les installer dans le poulailler.

     

    10 02 2020 Messenger Olès

    Mwen antre potopwens jodi-a poum we ak dokte. Pou yon evalyasyon. Bos seramik yo ap fini net jodi-a.

    Je suis venu voir le docteur à Port-au-Prince. C’est une visite de contrôle. Les carreleurs ont entièrement terminé leur travail.

     

    06 02 2020 Messenger Olès

    Bos yo travay pou fini ak andan douch yo. Yo fini monte seramik nan tout chanm yo. Yap komanse ak eskalye yo demen dye vle.

    Les carreleurs ont terminé les douches. Pour l’instant, ils posent le carrelage dans les chambres. Demain, ils commencent l’escalier.

     

    05 05 2020 Messenger Olès

    Nouvo manbran yo mande sèvis, paskel pa pwodwi menm kantite ankò. Mw te rele Sani Swis. Yo kapab vini fe sevis la pou nou. Sa ap koute 250 USD. Men tou gen yon lot konsey teknisyen an banm. Si nou vle nou ka mete yon sel manbran, kap pi gwo. Lap koute 369 USD. Ak yon Awozin kap koute 122 USD. Le sa nap ka pwodwi plis dlo pa minit. Plis yon ti fre li poko dim ki kantite. Saw panse?

    Les voiles d’étanchéité nécessitent un entretien. Ils donnent moins d’eau. J’ai téléphoné au fournisseur. Ils peuvent nous en livrer. Cela coûte 250 dollars. Le technicien m’a encore donné un conseil. Si nous le souhaitons, il installera un plus grand voile. Il coûte 369 USD. En y fixant un gicleur de 122 dollars, nous pourrons produire plus d’eau potable. Encore quelques frais supplémentaires et nous pourrons avancer. Qu’en penses-tu ?

     

    03 02 2020 Messenger Olès

    Bos yo redemare ak monte seramik yo. Li pwobabl pou yo fini demen dye vle. Bos Tido fin fè fè fòje yo. Map cheche yo demen.

    Le carreleur a recommencé son travail. Si Dieu le veut, il terminera probablement demain. L’entrepreneur Tido a terminé les travaux de soudure. Je vais les chercher demain.

     

    02 02 2020 Messenger Olès

    Nou te voye Ronald, Ilianette ak Dieunise al wè Westendjie jodi-a. Dieudonne ki te ale ak yo sou moto. Yo fe yon demi joune ak li. Map mande Ronald voye foto bebe-a pou ou. Non bebe-a se. Tara Sterlie Fenelon. Ta sanble gen non toujou devan Sterlie. Ma gentan ba wou non an konplè.

    J’ai envoyé Ronald, Ilianette et Dieunise rendre visite à Westindjie. Dieudonné les y a conduits en moto. Ils y sont restés un demi-jour. Je vais demander à Ronald de t’envoyer quelques photos. Le bébé s’appelle Tara Sterlie Fenelon. Devant Sterlie, il semble qu’il y ait encore un nom. Je t’enverrai le nom complet.

Pages