Skip directly to content

18 01 2021

18 01 2021 Entretien téléphonique avec Olès

  • Tout le monde va bien. Il n’y a aucun problème de santé particulier.  De temps en temps, quelqu’un a de la température ou une blessure. Miss Merceda est prête.
  • Le minerval est entièrement payé. William m’avait fait une avance. Il doit encore être remboursé mais l’argent destiné à ce remboursement restera à la banque jusqu’à ce qu’on puisse le retirer en toute sécurité.
  • Le passeport d’Anderson est prêt. Il est revenu à l’orphelinat en attendant de connaître la date de son départ. Il veut émigrer au Brésil, comme l’a fait un de ses frères.
  • Ronald s’est mal comporté et devait séjourner un temps dans sa famille au village à titre de punition. Sa famille habite en dehors du centre du village : c’est trop loin de l’école. Il aura donc une sanction alternative (s’occuper de tous les animaux) qu’Olès contrôlera strictement. Il s’est quand même excusé.
  • Les récoltes sont toutes rentrées. Celle du pitimi (sorghum) était moins bonne. La récolte promettait d’être bonne mais peu de temps avant le terme, les plantes ont été touchées par une maladie. Toutes les récoltes (haricots, riz, cacahuètes, sorghum) servent à notre consommation personnelle.
  • Nerlande, Milourde et Myrna, qui continuent leurs études à Port-au-Prince me contactent régulièrement. J’ai convenu avec elles de leur donner 100 USD d’avance sur leur capital de départ de 1.000 USD quand elles quitteront l’orphelinat. Avec cet argent, elles veulent s’acheter un nouveau smartphone. L’orphelinat n’est pas en mesure de leur en acheter un nouveau car celui qu’elles ont depuis à peine deux ans aurait dû leur servir jusqu’à la fin de leurs études supérieures.
  • Maudline est atteinte, selon les informations reçues, d’une maladie chronique. Ivette va très bien.
  • Les trois garçons qui restent chez nous pendant un an avant de reprendre l’école, participent à toutes les activités et travaillent dans la maison et aux alentours.
  • Les marchandises qui sont arrivées par mer dans le container, sont les très bienvenues. Chacun a reçu quelques nouveaux vêtements, y compris les filles à Port-au-Prince et Yanskian et sa petite famille. Ma Olès trie les vêtements que nous n’utilisons pas pour les donner ou les vendre. La cargaison était beaucoup plus chère. Les coûts de transport ont fort augmenté suite à la situation difficile que connaît le pays
  • La pièce pour le bus qu’un membre de la famille d’Olès devait faire venir des USA est en route.
  • La violence sévit de nouveau dans le pays. Le président Jovenel quitte ses fonctions le 7 février 2021. Les prix augmentent. Les élections présidentielles auraient déjà dû avoir lieu. Il y aura un gouvernement de transition jusqu’en 2022 quand un nouveau président sera élu.
  • Le Corona est quasiment absent d’Haïti. Presque personne ne porte un masque buccal sauf dans les hôpitaux. Cependant, le pays voisin, la République Dominicaine, est très frappé. Malgré cela, il n’y a aucune interdiction de passer la frontière pour se rendre d’un pays dans l’autre.
  • L’amplificateur du signal internet n’est pas encore arrivé.
  • Le jardin sur le terrain est à nouveau ensemencé.
  • Le père Antoine, le nouveau curé, vous remercie pour l’ordinateur reçu de Belgique (CM-Limbourg).
  • Le père Jackson, le curé de la paroisse voisine, Badso, est un peu jaloux.
04 01 2021 Messenger Olès
Se jodi-a map remèt pè a odinatè yo. Paske aktivite fèt la fè mwen pat gen tan yè. Nou te resevwa 300 ti moun yè. Pè Antoine kontan anpil. Mwen palel enpe de relasyon nou ak pè yo depi Òfelina ekziste. Li kontan palel de kontra tè nou. Janl pale ak mwen. Mwen santi, se nou ki ap asire nan tè a poun kontinye travay paske nou gen ti moun pou bay manje. Non pè a se : Antoine Charles.
Aujourd’hui, j’ai apporté l’ordinateur à monsieur le curé. Hier, je n’en avais pas le temps parce que nous recevions 300 enfants pour une fête organisée en leur honneur. Le père Antoine est très content. Je lui ai parlé de notre relation avec le curé depuis la fondation de l’orphelinat. Il était satisfait du contrat de location du terrain. Il comprenait parfaitement que, grâce à ce terrain, nous sommes en mesure de donner à manger à tous nos enfants. Il s’appelleAntoine Charles.
 
03 01 2021 Messenger Olès
Mwen te eseye relew poum te fèw viv anbyans ki genyen nan Òfelina sa pat mache. Malerezman. Se bel bagay. Nou di bondye mèsi jis kounya pa gen nan nou ki viktim de kowona.
Hier, j’ai essayé de te téléphoner pour te permettre de t’imprégner de l’atmosphère qui règnait à l’orphelinat. Malheureusement, ça n’a pas marché. C’était beau. Grâce à Dieu, ici, nous n’avons pas de victime du Corona.
 
31 12 2020 Messenger Olès
Tout ti moun nou yo jwenn vetman. Soulye yo tou enteresan pou nou. Paske nou toujou bezwen anpil kob pou achte soulye. Yon gwo mesi tou pou tout donate yo. Mw swete fanmiy lan bon ane 2021. Sante, long vi. Nap priye pou kowona fini pou wè.
Tous les enfants ont reçu des vêtements. Les chaussures sont les bienvenues, car les chaussures coûtent très cher. Nos sincères remerciements à tous les donateurs.
Bonne Année 2021 à toi et à ta famille, une bonne santé et une longue vie. Prions pour que le Corona nous épargne.
 
27 12 2020 Messenger Olès
Kamyon an te rive twò ta yèswa. Se maten-an yap vini lakay la pou debake.
Le camion est arrivé tard hier soir. Nous l’avons déchargé ce matin.
 
26 12 2020 Messenger Olès
Ak kek jen nou yo, mwen te nan mes minwi. Epi lajoune yè mwen antre potopwens. Mwen oblije lwe yon lòt kamyon pou vini. Paske Mari Jonie an pè vini.
Je suis allé à la messe de minuit avec quelques jeunes. A Noël, je suis allé à Port-au-Prince. J’ai été obligé de louer un autre camion car celui de Jonie était bloqué.
 
09 12 2020 Messenger Olès
Se jodi-a mwen jwenn bos Yotaire . Li pa gen materyo disponib. Se lè nou ba li avans lap fè kòmand. Se 80/100 nan montan devi-a.
Aujourd’hui, j’ai vu l’entrepreneur Yotaire (fenêtres de Sent An). Il n’a pas de matériaux en stock. Il introduira sa commande si nous payons un acompte. Il demande 80 % du montant du devis.