Skip directly to content

21/06/2021

21 06 2021 Entretien téléphonique avec Olès
  • Tout le monde va bien.
  • Le Corona se répand dans le pays, pas dans l’orphelinat. Le nombre de décès augmente. Les églises prennent des mesures : elles n’accueillent pas plus d’¼ d’une assemblée normale.
  • La situation politique est très grave. Deux groupes s’opposent manifestement. La violence et les meurtres augmentent.
  • Anderson est encore à Port-au-Prince parce qu’il n’est pas encore possible de se rendre au Brésil.
  • Ronald a saisi sa dernière chance et s’est repris. Il fait ses exercices et Yanskian s’occupe bien de lui.
  • Les activités agricoles progressent bien mais nous travaillons avec l’argent que nous avons emprunté. Nous labourons une surface double de celle de l’année dernière. Actuellement, nous avons planté des haricots, du riz et des cacahuètes. Quand l’argent escompté arrivera (en collaboration avec l’organisation Wilde Ganzen des Pays-Bas) nous pourrons rembourser la somme de 2.000 dollars empruntée pour acheter des semences et payer les salaires.
  • Frans remercie Olès pour les photos des bœufs.
  • Le container qui contient une charge plus petite (surtout des vêtements et quelques machines) doit encore partir.
  • Les trois étudiantes de Port-au-Prince ont des examens en août et termineront leurs études en octobre.
  • Nous avons trouvé un logement avec deux chambres à Gonaïves pour les quatre étudiants de l’année prochaine, pour 45.000 dollars haïtiens (2.050 euros). Olès doit encore recevoir les informations relatives au coût des études.
  • Une organisation professionnelle a approché Olès. Les frais sont très élevés : 6 % des salaires plus une contribution à payer par les travailleurs.
  • Olès demande de réinstaller Dropbox.
 
20 06 2021 Messenger Olès
Depi 11 jen tout timoun fin konpoze. Sèlman elèv 9èm ak NS4 (terminale) yo ki kontinye Al lekòl, e yo pral konpoze nan mwa jiyè a.
Tous les enfants et les jeunes sont en train de passer leurs examens depuis le 11 juin. Seuls les 9èmeannée et les NS4 (dernière année) continuent les cours. Ils passeront leurs examens début juillet.
 
15 06 2021 Messenger Olès
Mwen toujou kontinye ap trvay. Plante pwa kongo, diri ak pistach. Ane sa menm se sou kredi map travay, nap travay plis tè pase lane pase. Nou twazyèm senmenn  depi nap travay. Nou nan Mwen itilize bèf ak chari tou.
Nous continuons à travailler : nous plantons des haricots, du riz et des cacahuètes. Bien que, cette année, je travaille à crédit, nous faisons plus que l’année dernière. C’est déjà la 3ème semaine que nous travaillons dans la plantation. Nous utilisons des bœufs et une charrue.
 
12 06 2021 Messenger Olès
Nap gade match Belgik. La risi. Beljik byen kòmanse. Nou komanse di konpliman pou ekip la.  Nap espere li fè menm ak premye mitan
Nous avons regardé le match de la Belgique. Ils ont gagné. La Belgique a bien commencé. Nous félicitons le club. Nous espérons qu’ils gagneront aussi le deuxième match.
 
09 06 2021 Messenger Olès
Yon nouvo kalandriye pral met deyò pou referandòm nan ni pou eleksyon. Twòp pwoblèm : kowona, ensekirite, lavi chè....
On va reporter le référendum relatif aux élections. Il y a trop de problèmes : le corona, l’insécurité, la vie chère,…
 
08 06 2021 Messenger Olès
Nou te gen vizit O N A ( Office National  D'assurance- Viellesse ) gen misyon pou anrejistre tout institisyon ak antrepriz ki nan komin lan. A kondisyon pou anplwayè bay 12/100. 6/100 ap soti nan salè yo nan salè yo, lòt 6/100 se Ofelina pou bay li chak mwa. 6/100 ofelina an diskisyon. Yo resevwa lòd si yon moun refize peyel pou fèmen institisyon sa.
Nous avons eu la visite de l’ONA (l’Assurance Pension Nationale) qui est en train de lister toutes les entreprises situées dans la commune. La condition est de payer une assurance pour un montant équivalent à 12% des salaires. Les travailleurs paient 6% et l’orphelinat (l’employeur) paie les 6% restants. Nous en avons discuté. Ils prétendent avoir le droit de fermer l’institution si quelqu’un refuse.
 
01 06 2021 Messenger Olès
Lapli kòmanse tonbe. Mw fe yon antant ak yon responsab , li komanse laboure a kredi pou nou. Twop lapli ki fèl poko fini pou nou. Nou komanse plante deja kote ki pwop. Pistach ak pwa kogo. Map prepare tou pou kòmanse ak plante diri tou.
Isit mwen poko tande nouvel si vaksen deja rive.
Il commence à pleuvoir. Je me suis mis d’accord avec quelqu’un qui accepte de commencer à labourer notre champs à crédit. Les nombreuses averses ne lui ont pas encore permis d’avancer beaucoup. Nous commençons déjà à planter sur la partie qui est nettoyée. Des cacahuètes et des haricots. On prépare aussi tout pour pouvoir planter du riz.
Ici, nous n’avons encore reçu aucune information sur l’arrivée éventuelle de vaccins.