Skip directly to content

31/08/2020

31 08 2020 Téléphone avec Olès
  • Tout le monde va bien. Seul Enelson est malade. Il a de la fièvre depuis quelques jours. Aujourd’hui, il a commencé à prendre des médicaments contre la fièvre.
  • Dans tout le pays, il y a peu de cas de corona. Dans le village, on fait état de quelques cas, mais pas dans les environs de l’orphelinat.
  • Frans envoie de l’argent pour Sent An. Ainsi, Olès pourra déjà acheter des lits et des matelas.
  • L’année scolaire précédente a recommencé. On dirait que tout se déroule normalement et qu’on pourra terminer l’année, aussi pour les trois enfants qui vont à l’école l’après-midi. Chacun recevra son bulletin dans le courant de cette semaine, et alors, on saura quand la nouvelle année va commencer. Normalement, ce sera le deuxième lundi de septembre.
  • Les trois filles qui suivent l’enseignement supérieur recommenceront peut-être quand même en novembre. Tout d’abord, on avait dit que leur école serait fermée jusqu’en mars.
  • La récolte de cacahuètes est extra. Elle aurait pu être meilleure s’il avait moins plu juste avant la récolte et si nous avions mieux pu sarcler. Pour la récolte, on a occupé 13 travailleurs ainsi que les enfants de l’orphelinat. La récolte se passait si bien que, dès le deuxième jour, on a pu demander l’aide d’autres enfants.
  • Le riz a encore besoin de pluie. La récolte aura lieu en novembre ou en décembre.
  • Les haricots et le pitimi (sorghum) seront récoltés en janvier.
  • Fin janvier 2021 se termine le contrat de location du terrain. Ce serait bien de pouvoir le prolonger, surtout maintenant qu’après l’échange, nous avons 6,5 karo au lieu de 5. La terre est aussi beaucoup plus fertile. Cela coûte 2.500 dollars pour 5 ans.
  • Les travailleurs agricoles gagnent maintenant 300 gourdes (2,5 euro) par jour au lieu de 150 gourdes.
  • L’argent économisé grâce à la vente de l’eau a été dépensé en réparations à 1.000 dollars près.
  • Pour le moment, nous utilisons l’eau potable nous-mêmes à l’exception d’un grand client. C’est dû à des questions de sécurité. Nous ne pouvons recevoir personne et nous ne pouvons pas livrer.
  • Les vaches se portent bien. Une des truies a eu 6 porcelets de façon tout à fait inattendue. Deux d’entre eux ont survécu. Il y a encore cinq chèvres et nous n’avons pas encore tué toutes les pintades.
  • Le minibus est en panne, mais le taptap est réparé grâce à l’appui de William. En ce qui concerne le minibus, un membre de la famille d’Olès recherche la pièce adéquate (transmission) aux USA.
  • Un ancien collaborateur, Ti Jacques, a été réengagé.
 
30 08 2020 Messenger Olès
Nou komanse rache pistach jodi-a.
Nou ale lakay ak pye yo, pou nou retire grenn pistach yo nan pye yo. Aprè nou jwenn pay yo pou bèf yo.
Nous avons entamé la récolte des cacahuètes aujourd’hui.
Nous ramenons les plantes à la maison pour en détacher les noix. Les tiges sont destinées  aux vaches.
 
23 08 2020 Messenger Olès
Nou gen anpil lapli jodi-a. Depi 6 zè maten-an. Se yon tanpèt. Li rele Lora. Li komanse fè anpil dega nan kek zòn nan peyi a.
Aujourd’hui, il a beaucoup plu, depuis 6h du matin. C’est une tempête qui s’appelle Laura. La tempête cause beaucoup de dégâts dans plusieurs parties du pays.
 
14 08 2020 Messenger Olès
Nou nan wout pou retounen Senmichel. Mwen gen randevou premye senmenn septanm. William te ale ak mwen maten-an nan valeriyokanèz. Telefòn mwen pat gen chaje. William te chaje pou fè foto ak voye yo pou ou.
Nous avons pris la route pour retourner à Saint-Michel. J’ai des rendez-vous la première semaine de septembre. William est venu ce matin avec moi à Valerio Canez. Mon téléphone est à plat. William va t’envoyer des photos des lits que nous avons vus.
 
09 08 2020 Messenger Olès
Bò isit tout moun anfom gras a dye. Map pwofite antre potopwens ak William jodi-a. Poum al wè doktè. Pwoblem osmoz la rezoud an pati. Yo ale ak ponp ki an pan lan pou reparasyon.
Ici, tout le monde est en bonne santé. Grâce à Dieu. Aujourd’hui, je vais avec William à Port-au-Prince pour une visite médicale. Le problème qui concerne la station d’épuration d’eau est partiellement résolu. Ils ont emporté la pompe qui était en panne pour la réparer.
 
29 07 2020 Messenger Olès
Jaden-an komanse bèl. Gen pwa kongo ak pistach. Nou te byen reyisi. Ane sa ankò. Si dye vle gen espwa. Rekot gonbo nan lakou pa deyè Senfwanswa.
Le jardin embellit de jour en jour. Nos haricots et nos cacahuètes donnent bien. C’est la deuxième fois. Si Dieu le veut, nous pouvons avoir confiance. Dans le champ qui se trouve derrière Sen Franswa, nous avons des citrouilles.