Skip directly to content
  • 26/06/2019

     

    26 06 2019 Messenger Olès

    Bef la fè pitit maten-an. Yon ti gazèl (fanm)

    La vache a vêlé ce matin. C’est une génisse.

     

    26 06 2019 Messenger Olès

    Jeandelet li te gen yon apsè nan pye. Pye-a a enfekte. Mis Merceda ki tap fe pansman pou li.

    Jeandelet a un abcès au pied. Le pied est infecté.  Miss Merceda l’a soigné.

     

    26 06 2019 Messenger Olès

    Nou diskite tout bagay. Sete yon bel rankont ak 16 gran yo. Rankont lan te dire 2 ze tan. Mwen te retrase istwa Ofelina pou yo. Kote mwen ak ou soti, pou rive la ak yo jodi-a. Mwen dekouvri, 5 moun ki plis enplike nan koze madan Nicole. Se Ronald, Dieunise, Mina, Robenson ak Josué. Josué li se pou tradwi pou Ronald. Yo tout te vreman etone resevwa yon let konsa. Yo pat kwè nan nan tout pawol madan Nicole yo. Yo konsidere let la kom yon let negativ. Yo di, se yon manèv pou divizen youn ak lot. Jan mwen ak te panse tou. Aprè sa mwen te fe yon verifye livrè banke ak fich yo. Mwen esplike yo jan sa bawou ak mwen pwoblem. Yo deside yo menm, pou koupe tout kontak ak 2 madanm yo. Pou sa yap ekri yon let. Yo te panse ba mwen let sa, pou voyel pou ou. Mwen te konseye yo pou voyel nan menm wout li te ekri yo-a. Ma fèw jwenn yon kopi. Pou kesyon vwayaj la. Se Dieunise ki te resevwa mesaj la sou paj fesbouk li. Li di yo an novanm lap nan OSJOSMA. Epi li patajel ak Ronald e lot ti moun yo. Yo panse mwen ak ou te okouran. Dieunise te siprime mesaj li-a.

    Nous avons discuté de tout. C’était une belle rencontre avec les 16 aînés. Elle a duré deux heures. Je leur ai raconté toute l’histoire de la création de l’orphelinat, depuis les débuts, comment toi et moi, nous avons lancé le projet jusqu’aujourd’hui. J’ai appris que 5 jeunes sont concernés : Ronald, Dieunise, Myrna, Robenson et Josuë. Josuë a fait les traductions pour Ronald. Ils ont tous été paf en lisant la lettre de Nicole. Ils ne croient pas tout ce que Nicole dit. Ils considèrent cette lettre comme quelque chose de très négatif. Ils disent que Nicole veut les monter contre nous. C’est aussi mon avis. Je leur ai montré les livrets d’épargne et les extraits de compte. Je leur ai expliqué en quoi la lettre de Nicole nous empêche toi et moi de bien faire notre travail. Ils ont décidé de leur propre initiative de stopper tout contact avec Wendy et Nicole. Ils vont écrire une lettre qu’ils voulaient me donner. Je leur ai conseillé d’envoyer la lettre par le même canal qu’a suivi la lettre de Nicole. Je t’en fournirai une copie. En ce qui concerne le voyage, c’est Dieunise qui a reçu ce message via facebook. Nicole dit qu’elle vient à OSJOSMA en novembre. Dieunise l’a dit à Ronald et aux autres. Ils pensaient que toi et moi, nous le savions déjà. Dieunise a effacé ce message.

     

    25 06 2019 Messenger Olès

    Nikol ekri plizye nan ti moun yo, sou fesbouk. Men to pa lil se Nerlande ak Ilianette. Mwen deja pale ak kek nan gran yo. Se aswè-a mw gen randevou ak tout gran yo. Yon lot bagay li di. Yo la pou defann ti moun yo. Sa vle di, mwen menm ak ou nou fe ti moun yo abi.

    2 moun sa yo ap travay pou destabilize Ofelina. Prinsipalman Ronald paske li gen kontak avek tou 2 moun yo. Premye repons li ban mwen. Se madan Wendy ki toujou nterese pale ak yo de lajan sa. Erezman nou gen bon prèv poun pwouve ti moun nou yo, ke 2 moun sa yo ap travay kont Ofelina.

    Nicole correspond avec plusieurs enfants via facebook. C’est ce que j’apprends de Nerlande et d’Ilianette. J’ai parlé avec quelques aînés. Ce soir, nous parlerons tous ensemble en groupe. Nicole dit encore quelque chose (qui me dérange). Elle dit qu’elle est là pour défendre les enfants. Cela revient à dire que moi, et toi aussi, nous traitons les enfants injustement.

    Deux personnes travaillent à déstabiliser l’orphelinat. C’est surtout Ronald qui a des contacts avec ces deux personnes. Quand je lui ai posé la question, il m’a immédiatement répondu que Wendy n’est intéressée que par l’argent. Heureusement que nous avons une preuve solide que nous pouvons montrer aux enfants pour qu’ils comprennent que deux personnes (Wendy et Nicole) travaillent contre l’orphelinat.

     

    24 06 2019 Messenger Olès

    Pati nap travay nan lakou-a fin prepare. Nap plante mayi ak pwa kongo. Nap eseye pitimi tou.

    Nous avons fini de bêcher une partie du jardin. Nous allons planter du maïs et des haricots-congo. Nous allons aussi faire un essai avec du pitimi (millet haïtien)

     

    21 06 2019 Messenger Olès

    Mw fe reyinyon ak mesye dam yo nan Jan Nou diskite sa. Mw ba yo papye. Le yo fini yap remet mw yo. Mw mande yo fè yo an 2 kopi. You pou rete nan men yo.

    J’ai eu une réunion avec les filles et les garçons les plus âgés comme nous en étions convenus. Je leur ai donné du papier. Quand ils l’auront terminé, ils me remettront leur travail. Je leur ai demandé de faire deux copies, une pour eux et une pour moi. Les jeunes vont faire une liste exhaustive de ce qu’ils connaissent, sont capables de faire et font réellement au sein de l’orphelinat.

     

    18 06 2019 Messenger Olès

    Jedi se fèt kò ak san Jezi ( fèt Dye) Nap gen repozwa isit nan Òfelina. Mwen sot kominike ak Monsly. Lap domi Dajabon dimanch, poul ka achte bonè nan lendi, poul gentan vini.

    Jeudi, c’est la fête du Sacré Cœur (jour de la Fête-Dieu). Dans l’orphelinat, il y a un reposoir. J’ai encore eu des contacts avec Monsly. Dimanche, il dormira à Dajabon pour y acheter le matériel lundi matin. Ensuite, il viendra ici.

     

    17 06 2019 Telefoon met Olès


    • A part quelques petits incidents, tout le monde est en bonne santé.
    • Papi Olès est allé à Port-au-Prince pour le suivi de son opération à la prostate. Il a vu quelques docteurs et maintenant, il n’est plus nécessaire de poursuivre le suivi.
    • Pendant son séjour à Port-au-Prince, il a été informé de l’arrivée du container. Organiser le transport a coûté pas mal d’efforts, mais, maintenant, tout est bien arrivé à l’orphelinat.
    • Je dois encore demander une facture liée à la finition du réservoir et alors, le projet du Rotary Club sera entièrement terminé.
    • Monsley est en train d’accomplir le travail qui lui a été confié (soudure de la clôture de Sent An). Parfois, il est difficile de le joindre. Il est déjà venu déposer quelques petits éléments mais la plus grande partie des matériaux n’est pas encore là.
    • Le notaire a été assassiné il y a quelques semaines. Le vendeur pense qu’il faut refaire l’acte mais il est aussi possible que tout soit résolu en passant par le Greffe du Tribunal.
    • La vache n’a pas encore vêlé mais c’est seulement pour ce mois-ci;
    • La chèvre a deux jeunes. Cette nouvelle race nous permettra sans doute de faire de l’élevage, et notamment avec ces deux jeunes car ce sont des femelles.
    • Le temps que Yanskian (un ancien éducateur à qui on avait demandé d’offrir un soutien aux élèves pendant leurs examens) a passé à l’orphelinat a été très fécond. Olès était vraiment surpris de voir que les jeunes faisaient plus d’efforts et qu’ils reconnaissaient  avoir beaucoup appris grâce aux efforts de Yanskian.
    • Nous n’avons pas encore fini de bêcher le jardin à cause de la pluie. Nous sèmerons de l’herbe pour les vaches sur une partie du terrain qui jouxte l’orphelinat. Sur les autres parties, nous planterons des haricots, des arachides et des arbres fruitiers. Nous réserverons une petite partie pour faire un essai de plantation de riz.
    • Olès veut déjà essayer de remplir le réservoir en utilisant comme gouttières les tuyaux qui nous restent.
    • Mirto, l’ouvrier précédent, avait besoin de nombreuses instructions. Il ne comprenait manifestement pas qu’il ne pouvait pas prêter les matériaux et que son job consistait à exécuter les ordres. Le nouvel ouvrier s’acquitte beaucoup mieux de ses tâches. Olès ne va cependant pas encore le porter aux nues.
    • Ronaldo fait les livraisons de l’eau potable vendue. Actuellement, 147 tonneaux sont prêts. Cela représente du travail pour environ trois jours. Nous vendons notre eau 25 gourdes (25 eurocents) plus cher par gallon pour ne pas concurrencer d’autres fournisseurs. Un gallon équivaut à peu près à 4 litres et un tonneau contient environ 5 gallons.

     

    17 06 2019 Messenger Olès

    Nou byen rive lakay yèswa. Nou jwenn tout bagay ki te nan lis la. Bondye tande lè pitit lapriyel. Erezman pou nou, le nou fin pase kwa debouke, yo tou blokel. Wout pa Latibonit bloke depi preske 2 semèn.

    Hier, nous sommes bien rentrés. Nous avons rapporté tout ce qui se trouvait sur la liste. Dieu a entendu notre prière. En effet, nous venions à peine de passer Croix De Bouquet quand la route a été fermée. La route qui passe par Artibonite est inaccessible depuis deux semaines.

     

    16 06 2019 Messenger Olès

    Finalman machin te vin jwenn nou. Nou jwenn tout bagay, deja nan kamyon. Kounya lapriye pou nou byen rive.

    Le camion est enfin arrivé. Nous avons tout et tout est déjà chargé. Prions pour que tout arrive à bon port et en bon état.

     

    13 06 2019 Messenger Olès

    Nou oblije tann gen pasaj. Chak jou mwen gen yon randevou. Men pa gen pasaj.

    Nous devons attendre jusqu’à ce que nous puissions passer. J’ai un rendez-vous chaque jour mais je n’y arriverai pas.

     

    12 06 2019 Messenger Olès

    Gwo pwoblem nan peyi-a. Mwen bloke potopwens. 4 nan ti moun yo pat two anfom. Maudeline se kriz la ki pwanl plizyè fwa nan senmenn lan. Miradieu, Jef ak Milanda se fyev ak mal mouton. Merceda te preskri yo medikaman. Yo pa pimal. Chak jou gen pwogram manifestasyon. Machin pa sikile.

    A l’intérieur du pays, il y a de gros problèmes. Je suis coincé à Port-au-Prince. Quatre enfants ne vont pas très bien. Cette semaine, Maudeline a eu plusieurs crises. Muradieu, Djeff et Milanda ont de la fièvre et des douleurs. Merceda leur a prescrit des médicaments. Maintenant, ça va un peu mieux. On manifeste tous les jours. Il est impossible de se déplacer.

     

    10 06 2019 Messenger Olès

    Potopwens cho. Preske tout peyi-a mobilize. Anpil vyolans. Moun mouri. Anpil machin boule. Stasyon radyo boule. Tout moun rete lakay. Gen moun ki te deyò ki paka antre lakay. William tou paka antre la kay li, erezman li te gentan rive lakay nou.

    Port-au-Prince est dangereux. Presque tout le pays est mobilisé. Il y a beaucoup de violence. Des gens meurent. Des autos sont détruites. On a incendié un émetteur-radio. Tout le monde reste à l’intérieur. Il arrive que celui qui n’est pas chez lui ne puisse plus rentrer. William non plus ne parvient pas à rentrer chez lui. Heureusement, il a pu nous rejoindre (il loge dans l’appartement de la famille d’Olès qui se trouve en ville).

     

    08 06 2019 Messenger Olès

    Dezole. Machin ki tap vin jwenn nou an pan nan wout. Pa gen machin ki antre, koz ensekirite-a. Bandi preske chak jou ap kidnape machin yo. Sa yo preske pa vwayaje.

    C’est dommage: le camion que j’ai commandé est tombé en panne. Les camions ne peuvent plus entrer en ville étant donné l’insécurité. Des bandits volent des camions presque tous les jours. C’est pour cela qu’on n’en rencontre presque pas sur les routes.

     

    07 06 2019 Messenger Olès

    Li ouvri. Men nou pa jwenn kamyon. Pr-a ekzajere. 50 000 goud. Map pou demen. Mwen di mè yo sa. Yap tann mwen maten map tcheke lòt kamyon kap antre aswè-a sot senmichel.

    Le container a été ouvert. Mais nous n’avons pas encore de camion. Les prix sont exagérés. Quelqu’un demandait 50.000 gourdes (500 euros). Demain, je reprendrai ma recherche. Je l’ai dit à la sœur. Demain, je téléphonerai à un chauffeur qui pourra être ici demain soir s’il part immédiatement de Saint-Michel.

     

    06 06 2019 Messenger Olès

    Kounya pè Gedeon relem. Aktyelman yap ouvri kontsne-a. Nan mouvman mwen ye la. Poum ale nan lye a.

    Le père Gédéon m’a téléphoné. La douane est en train d’ouvrir le container. Je me rends sur place.

     

    04 06 2019 Messenger Olès

    Moun ki te ba nou Mirtho. Te pwopozem yon lot moun. Men eksperyans ak Mirtho pat vreman bon. Mwen gentan jwenn you moun. Non li se: Luccène Mareus. Li gen 50 an.Se mari Rosela. Li se anplwayè vwari nan meri Senmichel la. Li kite meri-a pou travay ak nou.

    Les personnes qui nous ont suggéré d’engager Mirto nous proposent quelqu’un d’autre. L’expérience avec Mirto (l’ouvrier) n’a pas été concluante. Maintenant, nous avons quelqu’un d’autre. Il s’appelle Luccène Mareus et a 50 ans. C’est l’époux de Rosela (une ancienne collaboratrice). Il a travaillé pour la commune et quitte ce travail pour venir chez nous.

     

    03 06 2019 Messenger Olès

    Te gen res kob basen. Mwen fe travay Kay eskalye Sentane. Gen yon ti res anko. Map fe kek reparasyon nan bifèt mesye yo nan Sen Jozef ak nan douch yo. Lot bagay map fè bos Raphi fè yon enstalasyon pwovizwa pou ranpli basen yo ak dlo do kay Sen Fwanswa. Siw ta gen mwayen pou pot basen yo li ta bon. Map mande bos Ti do pou nou negosye devi-a. Paske mwen wèl yon ti two chè.

    Le reste de l’argent destiné au réservoir est arrivé. J’ai fait terminer l’escalier de sent An. Il reste un peu d’argent. Je vais l’utiliser pour réparer quelques armoires chez les garçons et aussi les douches de Sen Jozef. J’ai demandé à l’entrepreneur Raphi de faire faire une installation provisoire pour remplir le réservoir. Si tu as l’argent nécessaire pour les panneaux, ce serait beau. Je vais demander au soudeur Ti Do de vérifier le devis car j’ai vu qu’il était un peu cher.

     

    01 06 2019 Messenger Olès

    Se jodi-a Mirtho ale. Apre anpil pasyans poum sil ta chanje. Malgre mwen te diw sa map voyel ale. Mwen anonsel sa tou. Men mwen te toujou gen pasyans. Se avan yè jedi-a, li montre li pa gen volonte poul kontinye travay. Konsa mwen te fè pewòl yè epi mwen dil kontra travay li fini. Pou rezon li konnen yo.

    Aujourd’hui, Mirto (l’ouvrier) est parti. J’ai eu beaucoup de patience avec lui pour l’amener à changer d’attitude. J’ai dû le renvoyer. Je lui avais déjà donné un avertissement. J’ai toujours eu beaucoup de patience. Avant-hier, jeudi, il a admis qu’il ne désirait plus continuer à travailler. C’est pourquoi, je lui ai versé son salaire hier et je lui ai dit que le contrat était rompu. Il en connaît les raisons.

     

    30 05 2019 Messenger Olès

    Yanskian te vini yèswa. Li komanse travay aprè midi-a ak medam filo yo. Yo komanse byen konprann, mwen te mande yo sa.

    Yanskian est venu hier soir. Il a commencé aujourd’hui à travailler avec les filles de la dernière année secondaire. Elles commencent à bien comprendre. C’est ce qu’elles m’ont dit quand je les ai interrogées.

     

    29 05 2019 Messenger Olès

    Mwen avek Wilner. Jodi-a pa gen lekol. Paske yap oganize yon mach pasifik nan komin lan kont ensekirite.

    Wilner m’accompagne (pour faire les courses). Aujourd’hui, il n’y a pas école car on a organisé dans la commune une marche pacifique contre l’insécurité.

     

     

    28 05 2019 Messenger Olès

    Twop lapli anpeche labouraj gran teren-an kontinye. Yo te preske fini ak premye pati-a. Depi apre 8 me. Nou gen lapli chak jou. Yo vin komanss nan lakou Ofelina jodi-a. Men lapli-a vini. Yanskian dim wap transfere lajan pou li demen dye vle.

    La pluie empêche de labourer la grande parcelle (Ti Mango). Ils avaient presque terminé la première partie le 8 mai. Il pleut tous les jours. Aujourd’hui, ils commencent à travailler la parcelle qui jouxte la maison. Mais il pleut. Yanskian m’a téléphoné pour me dire que tu as versé l’argent pour lui.

     

    23 05 2019 Messenger Olès

    Gwo pwoblem nan Sen Michel. Yèswa bandi ak zam tire anpil. Gan 3 moun mwen konnen ki mouri. Gen nouvel ki di se 4 moun ki mouri. Pami moun ki mouri yo gen pastè Gracia Notè kap fè papye te pou nou-an. Yè a 10 è nan maten mwen tap pale ak li de papye tè-a. Li banm randevou pou chechel vandredi. A 8 è yèswa bandi fizyel. Se tout bouk senmichel ki tris. Gen lòt ki pwan bal ki pa mouri. Yo lopital.

    Gros problèmes à Saint-Michel. Hier soir, des bandits ont tiré plusieurs coups. Trois personnes que je connais, ont été tuées. Certains disent qu’il y a quatre morts. Le pasteur Gracia, le notaire qui a préparé les papiers de notre acte de propriété, est parmi les morts. Hier matin, à 10h, j’ai encore parlé des papiers du terrain avec lui. Nous avions convenu que je viendrais les chercher ce vendredi. Hier soir, à 8h, des bandits l’ont abattu. Tout le village est triste. Quelques personnes qui ont été touchées par une balle ne sont pas mortes. Elles sont à l’hôpital.

     

    20 05 2019 Messenger Olès

    Mekredi dye vle bos Jean ap koule ti beton an. Monsly te mandem cheche yon machin pou vin chechel Wanament lel pare. Map tann li. Lot bagay. Nou oblije kanpe travay ak Mirtho. Nap peyel preske pou anyen. Nou fe plis defisi ak li.

    Mercredi, l’entrepreneur Jean coulera le béton (de la lucarne de Sent An). Monsly m’a demandé d’aller le chercher à Ouanaminte dès qu’il sera prêt. J’attends un signe de sa part. Encore autre chose : nous sommes obligés d’arrêter le contrat de Mirto. Nous le payons à ne presque rien faire. La situation se détériore avec lui.

     

    17 05 2019 Messenger Olès

    Lapli komanse tonbe apre 8 me. Nou gen 3 gwo lapli. Nan 2. Basen Sentan te plen jis nan denye mezi.

    Il a commencé à pleuvoir après le 8 mai. Nous avons eu trois vagues de pluie. Le réservoir de Sent An est plein à ras bord.

     

    16 05 2019 Messenger Olès

    Kounya nou gen twop demand pou dlo nou. Nou oblije refize paske nou pap ka satisfè tout. Tout moun se dlo nou yo vle. Blok yo te fin monte nan kay eskalye sentan. Konyabos Raymond ap fe chapant la.

    Nous avons trop de demandes d’achat de notre eau potable. Nous devons refuser des demandes parce que nous ne pouvons pas satisfaire tout le monde. Les blocs de béton au-dessus de l’escalier de Sent An sont scellés. L’entrepreneur Raymond est en train de réaliser le coffrage.

     

    14 05 2019 Messenger Olès

    BDS ( Biwo eskolè senmichel ) te envite Ofelina nou nan yon konkou lap oganize nan jou 18 me-a. Se Mirloude ki chwazi pou reprezante. Sanble dat la ka chaje. Li pwal nan yon reyinyon la. Ma enfomew. Siw sonje ou te isit le enspektris Paulène te pase lakay nou pou fè envitasyon an. Se apre li te voye yon let ofisyèlman.

    L’organe qui supervise les écoles à Saint-Michel a invité l’orphelinat à participer à un concours le 18 mai. C’est Milourde qui nous représentera. Il se peut que cela se passe à une autre date. Elle participera à une réunion avant le concours. Te rappelles-tu que l’inspectrice Pulène est venue ici pendant ton dernier séjour pour nous inviter. Ensuite, elle nous a envoyé une lettre officielle.

     

    09 05 2019 Messenger Olès

    Monsly vini yeswa. Li pwan mezi fè foje yo. Mw te diw sa, lap pi bon nou fè kloti fè galri yo monte nèt. Se pou plis sekirite.

    Monsly est venu hier soir. Il a pris les mesures de la clôture. Pour des raisons de sécurité, il est préférable de clôturer aussi entièrement la galerie à l’étage.

  • 06 05 2019

     

    01 05 2019 Messenger Olès

    Gen bagay ki vrèmam etonem. Madan Wendy avek Anedrson. Li ankete Anderson sou 6 ti moun nou yo, ke nou gen lot pwojè pou yo -a. Anderson te ban mwen mesaj la. Jan madanm lan fèl la, tankou nou pat gen pwoje ak yo.

    Mwen panse madan Wendy pa dwe gen anyen poul wè nan afè ti moun nou yo. Mwen panse tou nou pat gen nan tèt pou nou te abandone ti moun yo.

    Mwen dako pou mandel kanpe ak tout kontak ak ti moun nou yo. Sil kontinye, wa pwan lot etap.

    Quelque chose m’a énormément étonné dans l’attitude de madame Wendy à l’égard d’Anderson. Elle l’a interrogé à propos de six jeunes vis-à-vis desquels elle a d’autres projets. Anderson m’a fait lire le message. La manière dont elle procède, c’est comme si elle ne savait pas ce que nous réalisons avec nos jeunes.

    Je pense que Wendy n’a pas le droit de se mêler de ce qui se passe avec les enfants. Cela ne la regarde pas. Elle agit comme si nous ne nous préoccupions pas des enfants. Jamais, nous n’aurons l’intention d’abandonner les enfants.

    Je suis d’accord de lui demander d’arrêter tout contact avec nos jeunes. Si elle continue, nous entreprendrons d’autres démarches.

     

    29 04 2019 Entretien téléphonique avec Olès


    • La grippe s’est répandue parmi nous la semaine dernière, mais, à part cela, tout va bien. Maudline a eu de la visite de sa famille. Ils sont allés avec elle chez le docteur, parce qu’elle a de temps en temps des syncopes. Mirto, notre ouvrier, a aussi attrapé la grippe. Ça fait déjà dix jours qu’il est absent.
    • Manmi Olès est allée à un congrès à Port-au-Prince et est sur le chemin du retour.
    • Les trois jeunes qui sont en dernière année du secondaire ont l’intention de poursuivre des études supérieures dans une école hôtelière. Les trois jeunes qui sont en avant-dernière année ont déjà reçu énormément d’informations qui les aideront à réfléchir à leurs choix. Ils ont encore le temps.
    • Trois jeunes vont terminer l’année scolaire en cours et, ensuite, ils quitteront l’école. Ils se sont rendu compte qu’il leur sera impossible de réussir l’enseignement secondaire. Quand ils quitteront l’orphelinat, nous continuerons à les soutenir, aussi d’un point de vue financier.
    • Le réservoir est presque terminé.
    • L’installation qui fournit de l’eau potable fonctionne très bien. Ronaldo et Wilken appliquent strictement la procédure de suivi du traitement de l’eau.
    • Pour l’accès à l’eau (des pouvoirs publics), nous devons verser une somme unique de 4.500 gourdes (45 euros) et ensuite 1.000 gourdes (10 euros) par mois pour notre consommation.
    • Le budget destiné à la plantation sera bientôt entamé. La saison des pluies commence lentement.
    • Notre ancien pensionnaire, Monsely, qui habite en République Dominicaine avec sa famille, a souhaité exécuter lui-même les travaux de soudure (de la clôture) de Sent An. Aujourd’hui, il a 23 ans. Il va bientôt arriver avec le matériel nécessaire.
    • Deluxon et Maudelet ont déménagé de Sen Jozef à Sen Franswa.
    • Le notaire a commis une faute dans l’acte, ce qui entraîne à nouveau le report de la signature.
    • Quant au terrain que nous louons à Ti Mango, nous y avons encore droit jusqu’en 2022, mais le diocèse projette de l’utiliser. En échange, ils nous proposent une plus grande parcelle, plus proche de chez nous et aussi plus fertile. Nous acceptons cette proposition.
    • Le potager marche bien. Nous avons assez d’eau pour l’arroser. Nous faisons des récoltes régulières.

     

    17 04 2019 Messenger Olès

    Mwen resi jwenn sab jodi-a. Demen dye vle bos Jean ap koule beton-an. Lot bagay dlo nou ap mache trè byen. Avek Ronaldo sa mache pi byen. Nou te gen yon galon Antiscaline li fini. Mwen te rele Sani Suisse. Galon-an vann 35 USD. Mwen te mande William prete nou lajan pou 2 galon. Paske nou paka fonksyone san li. Yanskian te pran kob nan men William, li achte pou nou. Se nan Sani Suisse nou jwenn li. Mwen te tou mande reklame yon TDS ( aparey pou teste dlo ). Map jwenn yo demen dye vle.

    J’ai pu me procurer du sable. Demain, l’entrepreneur Jean coulera le béton. L’eau fonctionne parfaitement. Grâce à l’investissement de Ronaldo, ça marche beaucoup mieux. La première boîte d’anti-tartre est terminée. J’ai téléphoné pour avoir des renseignements. Elle coûte 35 USD. J’ai demandé à William d’avancer l’argent et d’acheter deux boîtes. Nous ne pouvons pas nous en passer. Yanskian est allé chercher l’argent et a acheté les boîtes. Nous les avons achetées chez Sani Suisse. J’ai aussi demandé un TDS pour tester l’eau. Ils nous apporteront tout demain.

     

    04 04 2019 Messenger Olès

    Yo fini net avek enteryè basen an. Li te fè yon dezyem Beton ankò nan fon-an. Kounya lap randwi tèt blok dekoupaj yo. Lendi dye vle bos Raymond ap komanse achapant kouvèti-a.

    Ils ont terminé l’intérieur du réservoir. Ils ont ajouté une deuxième couche sur le sol. Pour le moment, ils maçonnent les blocs supérieurs. Lundi, l’entrepreneur Raymond va commencer le coffrage de la toiture.

     

    03 04 2019 Messenger Olès

    Se prezidan Messac Friscat ak 2 lot moun. Li konseye pou nou ta fè yon tablo Kleb Rotari ki finanse pwoje a, ak sipèvizyon kleb Rotari Gonayiv la. Mwen dako mwen panse wap dako tou. Lap bay fel pou nou gonayiv. Nou kap peye. Nan lot vizit pou yo ta fe foto ak tablo a.

    Le président Mesac, Friscat et deux autres personnes sont venus. Ils nous ont demandé d’installer un panneau qui indique que c’est le Rotary qui a financé ce projet sous la supervision du Rotary Club de Gonaïves. J’ai accepté parce que je pense que tu seras d’accord. Ils vont le faire faire à Gonaïves. C’est à nous de le payer. Lors de leur prochaine visite, ils prendront des photos et ils apporteront le panneau.

     

    03 04 2019 Messenger Olès

    Friscat te relem maten-an pou di. Yap yap viziten jodi-a. Map tann yo.

    Friscat (Rotary Club) m’a téléphoné ce matin pour me dire qu’ils viennent nous rendre visite aujourd’hui (contrôle des travaux du réservoir et de l’installation de type osmose). Je les attends.

     

    28 03 2019 Messenger Olès

    Basen-an fini krepi ak komanse randi. Kochon mwen te achte pou repèpleman li malad. Konsa mwen tiyel pou viann. Malerezman.

    Le plafonnage du réservoir est terminé. Le porc que j’ai acheté en vue de faire de l’élevage est tombé malade. Malheureusement, j’ai été obligé de l’abattre pour récupérer sa viande.

     

    25 03 2019 Messenger Olès

    Krepisaj andedan basen-an preske fini. Lajan basen-an fini. Mwen panse prete nan lajan jaden-an paske nou pap itilize tout kounya. Jis pou nou pa kanpe ak basen-an. Wa dim saw panse.

    Le plafonnage du réservoir est presque terminé. Mais j’ai dépensé tout l’argent destiné à sa réalisation. Je voudrais utiliser l’argent prévu pour le jardin afin de ne pas stopper les travaux. Qu’en penses-tu ?

  • 10/03/2019

    Le 10 mars, Frans part pour Haïti, pour la neuvième fois.

     

    Messages Messenger d’Olès – mars 2019 (jusqu’au 9 mars)

    • L’IBESR vient effectuer un contrôle.
    • On a coulé le dallage du réservoir. On a commencé le ferraillage.
    • Les grèves et les troubles menacent d’avoir le dessus.

     

    Messages Messenger d’Olès – février 2019

    • William a acheté un appareil qui permet d’augmenter l’intensité du signal internet sur notre terrain.
    • Mi-février, on commencera la construction du réservoir.
    • Fin février, le pays est sens dessus-dessous. Les gens descendent dans la rue pour protester contre l’inflation énorme et contre les augmentations de prix qui l’accompagnent. Il faut déjà donner 83 gourdes pour un dollar. En novembre, c’était 74 gourdes pour un dollar.

     

    Entretien téléphonique avec Olès

    18 02 2019

    • Tout le monde va bien, sauf Osnel. Il a très mal au ventre et est allé à l’hôpital. Roselène, la mami de Jèdeline, est malade, elle aussi. Madame Antonio a perdu son mari. Il est décédé hier en République Dominicaine où il vivait depuis plus de 15 ans.
    • Les résultats scolaires de Noël sont mauvais.
    • On a commencé à construire le réservoir. On a creusé les fondations. Nous éprouvons des difficultés à trouver suffisamment de fer pour consolider l’édifice. Tout le pays est bloqué par les manifestations. Il n’y a encore personne du Rotary Club qui est passé nous voir. Olès ne parvient pas à joindre Friscat (le responsable du club).

    Le projet prévoit 6 chambres mais l’entrepreneur estime qu’il faut en construire 7 pour assurer la stabilité du bâtiment.

    • Sani Suisse, le fournisseur de l’installation de type osmose a déjà annoncé plusieurs fois son arrivée pour la placer, mais, en raison des bagarres qui ont lieu un peu partout, ils ont chaque fois demandé un report des travaux.
    • Il faut absolument avoir un entretien sérieux avec quelques jeunes pour voir comment ils envisagent leur futur. C’était prévu pour le prochain voyage.
    • L’installation électrique fonctionne bien, mais il n’y a pas de courant pour l’instant par manque d’ensoleillement. Dès que le soleil brillera, l’installation se remettra automatiquement en marche.
    • Depuis le raccordement à la canalisation publique en décembre, nous avons eu de l’eau 24h sur 24 et 7 jours sur 7.
    • Nous pompons encore deux fois par jour, mais nous n’atteignons plus 1.000 litres par jour à cause de l’absence de pluies. Normalement, nous puisons 2.000 litres par jour.
    • Les travaux de maçonnerie de Sent An sont terminés à quelques détails près. On doit encore aménager sur le toit les briques destinées à canaliser l’eau vers les gouttières. L’escalier n’est pas encore entièrement terminé.
    • Les matériaux de construction coûtent de plus en plus cher. C’est précisément à cause des fortes augmentations de prix que les troubles ont commencé. Il y a quelques temps, un camion de sable coûtait 5.000 gourdes, puis 7.500 gourdes et maintenant 10.000 gourdes.
    • Notre cheptel a de nouveau connu des pertes. Les vaches vont bien mais parmi les porcs et les poules, il y a eu beaucoup de pertes. Chez nos voisins aussi. A un moment donné, chez William, le fils d’Olès, les poules mouraient par dizaines chaque jour.
    • Les nouveaux bananiers que nous avons plantés sont presque tous morts.
    • Nous avons créé un nouveau potager et il est prospère : il y a des tomates, des choux, des carottes et des aubergines.

     

    Messages Messenger d’Olès – janvier 2019

    • Début janvier, Olès a dû subir une opération de la prostate. Cette intervention a eu lieu à l’hôpital régional de Milot. L’opération a été couronnée de succès.
    • Nous informons Olès du décès du père Lei Gielen. Lei nous avait accompagnés en juillet 2006 pour bénir l’orphelinat. Olès l’a encore rencontré lors de sa visite en Belgique en juin 2014.
    • Les bagarres nous obligent à aller acheter du sable à une certaine distance d’ici si nous voulons continuer les travaux.
    • Depuis quelques temps, Olès ne parvenait plus à envoyer régulièrement ses messages parce qu’il avait des problèmes avec son téléphone. Ils ont été résolus au bout de deux semaines.

     

    Messages Messenger d’Olès – décembre 2018

    • Olès est en train d’élaborer un projet qui permettrait aux économies des enfants d’être plus rentables.
    • A Sent-An, on est en train de plafonner l’intérieur et l’extérieur. Les travaux seront terminés fin janvier.
    • Olès discute avec Frans pour savoir quel est le meilleur emplacement pour l’installation de type osmose.
    • Jeannine De Beleyr est venue nous rendre visite. Elle nous a donné trois dindes en échange d’une femelle de paon.
    • Olès et Frans échangent des vœux à l’occasion de la Nouvelle Année.

Pages