Skip directly to content
  • 06 05 2019

     

    01 05 2019 Messenger Olès

    Gen bagay ki vrèmam etonem. Madan Wendy avek Anedrson. Li ankete Anderson sou 6 ti moun nou yo, ke nou gen lot pwojè pou yo -a. Anderson te ban mwen mesaj la. Jan madanm lan fèl la, tankou nou pat gen pwoje ak yo.

    Mwen panse madan Wendy pa dwe gen anyen poul wè nan afè ti moun nou yo. Mwen panse tou nou pat gen nan tèt pou nou te abandone ti moun yo.

    Mwen dako pou mandel kanpe ak tout kontak ak ti moun nou yo. Sil kontinye, wa pwan lot etap.

    Quelque chose m’a énormément étonné dans l’attitude de madame Wendy à l’égard d’Anderson. Elle l’a interrogé à propos de six jeunes vis-à-vis desquels elle a d’autres projets. Anderson m’a fait lire le message. La manière dont elle procède, c’est comme si elle ne savait pas ce que nous réalisons avec nos jeunes.

    Je pense que Wendy n’a pas le droit de se mêler de ce qui se passe avec les enfants. Cela ne la regarde pas. Elle agit comme si nous ne nous préoccupions pas des enfants. Jamais, nous n’aurons l’intention d’abandonner les enfants.

    Je suis d’accord de lui demander d’arrêter tout contact avec nos jeunes. Si elle continue, nous entreprendrons d’autres démarches.

     

    29 04 2019 Entretien téléphonique avec Olès


    • La grippe s’est répandue parmi nous la semaine dernière, mais, à part cela, tout va bien. Maudline a eu de la visite de sa famille. Ils sont allés avec elle chez le docteur, parce qu’elle a de temps en temps des syncopes. Mirto, notre ouvrier, a aussi attrapé la grippe. Ça fait déjà dix jours qu’il est absent.
    • Manmi Olès est allée à un congrès à Port-au-Prince et est sur le chemin du retour.
    • Les trois jeunes qui sont en dernière année du secondaire ont l’intention de poursuivre des études supérieures dans une école hôtelière. Les trois jeunes qui sont en avant-dernière année ont déjà reçu énormément d’informations qui les aideront à réfléchir à leurs choix. Ils ont encore le temps.
    • Trois jeunes vont terminer l’année scolaire en cours et, ensuite, ils quitteront l’école. Ils se sont rendu compte qu’il leur sera impossible de réussir l’enseignement secondaire. Quand ils quitteront l’orphelinat, nous continuerons à les soutenir, aussi d’un point de vue financier.
    • Le réservoir est presque terminé.
    • L’installation qui fournit de l’eau potable fonctionne très bien. Ronaldo et Wilken appliquent strictement la procédure de suivi du traitement de l’eau.
    • Pour l’accès à l’eau (des pouvoirs publics), nous devons verser une somme unique de 4.500 gourdes (45 euros) et ensuite 1.000 gourdes (10 euros) par mois pour notre consommation.
    • Le budget destiné à la plantation sera bientôt entamé. La saison des pluies commence lentement.
    • Notre ancien pensionnaire, Monsely, qui habite en République Dominicaine avec sa famille, a souhaité exécuter lui-même les travaux de soudure (de la clôture) de Sent An. Aujourd’hui, il a 23 ans. Il va bientôt arriver avec le matériel nécessaire.
    • Deluxon et Maudelet ont déménagé de Sen Jozef à Sen Franswa.
    • Le notaire a commis une faute dans l’acte, ce qui entraîne à nouveau le report de la signature.
    • Quant au terrain que nous louons à Ti Mango, nous y avons encore droit jusqu’en 2022, mais le diocèse projette de l’utiliser. En échange, ils nous proposent une plus grande parcelle, plus proche de chez nous et aussi plus fertile. Nous acceptons cette proposition.
    • Le potager marche bien. Nous avons assez d’eau pour l’arroser. Nous faisons des récoltes régulières.

     

    17 04 2019 Messenger Olès

    Mwen resi jwenn sab jodi-a. Demen dye vle bos Jean ap koule beton-an. Lot bagay dlo nou ap mache trè byen. Avek Ronaldo sa mache pi byen. Nou te gen yon galon Antiscaline li fini. Mwen te rele Sani Suisse. Galon-an vann 35 USD. Mwen te mande William prete nou lajan pou 2 galon. Paske nou paka fonksyone san li. Yanskian te pran kob nan men William, li achte pou nou. Se nan Sani Suisse nou jwenn li. Mwen te tou mande reklame yon TDS ( aparey pou teste dlo ). Map jwenn yo demen dye vle.

    J’ai pu me procurer du sable. Demain, l’entrepreneur Jean coulera le béton. L’eau fonctionne parfaitement. Grâce à l’investissement de Ronaldo, ça marche beaucoup mieux. La première boîte d’anti-tartre est terminée. J’ai téléphoné pour avoir des renseignements. Elle coûte 35 USD. J’ai demandé à William d’avancer l’argent et d’acheter deux boîtes. Nous ne pouvons pas nous en passer. Yanskian est allé chercher l’argent et a acheté les boîtes. Nous les avons achetées chez Sani Suisse. J’ai aussi demandé un TDS pour tester l’eau. Ils nous apporteront tout demain.

     

    04 04 2019 Messenger Olès

    Yo fini net avek enteryè basen an. Li te fè yon dezyem Beton ankò nan fon-an. Kounya lap randwi tèt blok dekoupaj yo. Lendi dye vle bos Raymond ap komanse achapant kouvèti-a.

    Ils ont terminé l’intérieur du réservoir. Ils ont ajouté une deuxième couche sur le sol. Pour le moment, ils maçonnent les blocs supérieurs. Lundi, l’entrepreneur Raymond va commencer le coffrage de la toiture.

     

    03 04 2019 Messenger Olès

    Se prezidan Messac Friscat ak 2 lot moun. Li konseye pou nou ta fè yon tablo Kleb Rotari ki finanse pwoje a, ak sipèvizyon kleb Rotari Gonayiv la. Mwen dako mwen panse wap dako tou. Lap bay fel pou nou gonayiv. Nou kap peye. Nan lot vizit pou yo ta fe foto ak tablo a.

    Le président Mesac, Friscat et deux autres personnes sont venus. Ils nous ont demandé d’installer un panneau qui indique que c’est le Rotary qui a financé ce projet sous la supervision du Rotary Club de Gonaïves. J’ai accepté parce que je pense que tu seras d’accord. Ils vont le faire faire à Gonaïves. C’est à nous de le payer. Lors de leur prochaine visite, ils prendront des photos et ils apporteront le panneau.

     

    03 04 2019 Messenger Olès

    Friscat te relem maten-an pou di. Yap yap viziten jodi-a. Map tann yo.

    Friscat (Rotary Club) m’a téléphoné ce matin pour me dire qu’ils viennent nous rendre visite aujourd’hui (contrôle des travaux du réservoir et de l’installation de type osmose). Je les attends.

     

    28 03 2019 Messenger Olès

    Basen-an fini krepi ak komanse randi. Kochon mwen te achte pou repèpleman li malad. Konsa mwen tiyel pou viann. Malerezman.

    Le plafonnage du réservoir est terminé. Le porc que j’ai acheté en vue de faire de l’élevage est tombé malade. Malheureusement, j’ai été obligé de l’abattre pour récupérer sa viande.

     

    25 03 2019 Messenger Olès

    Krepisaj andedan basen-an preske fini. Lajan basen-an fini. Mwen panse prete nan lajan jaden-an paske nou pap itilize tout kounya. Jis pou nou pa kanpe ak basen-an. Wa dim saw panse.

    Le plafonnage du réservoir est presque terminé. Mais j’ai dépensé tout l’argent destiné à sa réalisation. Je voudrais utiliser l’argent prévu pour le jardin afin de ne pas stopper les travaux. Qu’en penses-tu ?

  • 10/03/2019

    Le 10 mars, Frans part pour Haïti, pour la neuvième fois.

     

    Messages Messenger d’Olès – mars 2019 (jusqu’au 9 mars)

    • L’IBESR vient effectuer un contrôle.
    • On a coulé le dallage du réservoir. On a commencé le ferraillage.
    • Les grèves et les troubles menacent d’avoir le dessus.

     

    Messages Messenger d’Olès – février 2019

    • William a acheté un appareil qui permet d’augmenter l’intensité du signal internet sur notre terrain.
    • Mi-février, on commencera la construction du réservoir.
    • Fin février, le pays est sens dessus-dessous. Les gens descendent dans la rue pour protester contre l’inflation énorme et contre les augmentations de prix qui l’accompagnent. Il faut déjà donner 83 gourdes pour un dollar. En novembre, c’était 74 gourdes pour un dollar.

     

    Entretien téléphonique avec Olès

    18 02 2019

    • Tout le monde va bien, sauf Osnel. Il a très mal au ventre et est allé à l’hôpital. Roselène, la mami de Jèdeline, est malade, elle aussi. Madame Antonio a perdu son mari. Il est décédé hier en République Dominicaine où il vivait depuis plus de 15 ans.
    • Les résultats scolaires de Noël sont mauvais.
    • On a commencé à construire le réservoir. On a creusé les fondations. Nous éprouvons des difficultés à trouver suffisamment de fer pour consolider l’édifice. Tout le pays est bloqué par les manifestations. Il n’y a encore personne du Rotary Club qui est passé nous voir. Olès ne parvient pas à joindre Friscat (le responsable du club).

    Le projet prévoit 6 chambres mais l’entrepreneur estime qu’il faut en construire 7 pour assurer la stabilité du bâtiment.

    • Sani Suisse, le fournisseur de l’installation de type osmose a déjà annoncé plusieurs fois son arrivée pour la placer, mais, en raison des bagarres qui ont lieu un peu partout, ils ont chaque fois demandé un report des travaux.
    • Il faut absolument avoir un entretien sérieux avec quelques jeunes pour voir comment ils envisagent leur futur. C’était prévu pour le prochain voyage.
    • L’installation électrique fonctionne bien, mais il n’y a pas de courant pour l’instant par manque d’ensoleillement. Dès que le soleil brillera, l’installation se remettra automatiquement en marche.
    • Depuis le raccordement à la canalisation publique en décembre, nous avons eu de l’eau 24h sur 24 et 7 jours sur 7.
    • Nous pompons encore deux fois par jour, mais nous n’atteignons plus 1.000 litres par jour à cause de l’absence de pluies. Normalement, nous puisons 2.000 litres par jour.
    • Les travaux de maçonnerie de Sent An sont terminés à quelques détails près. On doit encore aménager sur le toit les briques destinées à canaliser l’eau vers les gouttières. L’escalier n’est pas encore entièrement terminé.
    • Les matériaux de construction coûtent de plus en plus cher. C’est précisément à cause des fortes augmentations de prix que les troubles ont commencé. Il y a quelques temps, un camion de sable coûtait 5.000 gourdes, puis 7.500 gourdes et maintenant 10.000 gourdes.
    • Notre cheptel a de nouveau connu des pertes. Les vaches vont bien mais parmi les porcs et les poules, il y a eu beaucoup de pertes. Chez nos voisins aussi. A un moment donné, chez William, le fils d’Olès, les poules mouraient par dizaines chaque jour.
    • Les nouveaux bananiers que nous avons plantés sont presque tous morts.
    • Nous avons créé un nouveau potager et il est prospère : il y a des tomates, des choux, des carottes et des aubergines.

     

    Messages Messenger d’Olès – janvier 2019

    • Début janvier, Olès a dû subir une opération de la prostate. Cette intervention a eu lieu à l’hôpital régional de Milot. L’opération a été couronnée de succès.
    • Nous informons Olès du décès du père Lei Gielen. Lei nous avait accompagnés en juillet 2006 pour bénir l’orphelinat. Olès l’a encore rencontré lors de sa visite en Belgique en juin 2014.
    • Les bagarres nous obligent à aller acheter du sable à une certaine distance d’ici si nous voulons continuer les travaux.
    • Depuis quelques temps, Olès ne parvenait plus à envoyer régulièrement ses messages parce qu’il avait des problèmes avec son téléphone. Ils ont été résolus au bout de deux semaines.

     

    Messages Messenger d’Olès – décembre 2018

    • Olès est en train d’élaborer un projet qui permettrait aux économies des enfants d’être plus rentables.
    • A Sent-An, on est en train de plafonner l’intérieur et l’extérieur. Les travaux seront terminés fin janvier.
    • Olès discute avec Frans pour savoir quel est le meilleur emplacement pour l’installation de type osmose.
    • Jeannine De Beleyr est venue nous rendre visite. Elle nous a donné trois dindes en échange d’une femelle de paon.
    • Olès et Frans échangent des vœux à l’occasion de la Nouvelle Année.

Pages